Le propriétaire du Parc Asterix condamne "la quenelle" de ses employées

Des photos montrant Astérix et Obélix réalisant le geste controversé lancé par Dieudonné avaient été publiées sur Twitter.

Vue prise le 26 juillet 2004 à Plailly (Oise), du plan du parc Astérix. 
Vue prise le 26 juillet 2004 à Plailly (Oise), du plan du parc Astérix.  (JOEL ROBINE / AFP)

Le PDG de la Compagnie des Alpes, société propriétaire du Parc Asterix, tente d'éteindre la polémique. Dominique Marcel a condamné vendredi 27 décembre "avec la plus extrême fermeté", les photos montrant deux visiteurs, et apparemment deux employés du parc, faisant une "quenelle", geste réputé antisémite ou anti-système lancé par Dieudonné. Ces clichés avaient circulé sur Twitter, dans des messages datés du 17 au 20 décembre, et qui n'avaient pas manqué de provoquer la polémique.

Le PDG du groupe, a indiqué dans un communiqué que "l'humour gaulois ne saurait bien sûr cautionner de tels actes qui sont contraires à toutes nos valeurs""J'ai donné des instructions pour que toute la lumière soit faite sur cet incident, afin que de tels agissements ne puissent plus se reproduire", a-t-il ajouté.

Un représentant du Parc Astérix avait déjà présenté ses excuses le 25 décembre. "Astérix et Obélix est et restera apolitique. Nos comédiens ignoraient la signification du geste et nous nous en excusons", avait écrit le parc d'attraction sur son compte Twitter.