Dany Leprince va retourner six mois en prison

Le tribunal d'Agen vient d'infliger à Dany Leprince six mois de prison supplémentaires pour violation des règles de sa conditionnelle. Une peine moins sévère que ce qu'avait requis le parquet.

(Dany Leprince va devoir retourner en prison pour y purger une peine de six mois © MaxPPP)

Il pensait en avoir fini avec la prison. C'est raté. En tous cas pour les six prochains mois. Dany Leprince qui avait obtenu en octobre 2012 une libération conditionnelle sous contrôle judiciaire strict, est condamné à six mois de prison supplémentaires pour avoir enfreint les conditions de son assignation à résidence. C'est le tribunal d'application des peines d'Agen qui a prononcé la peine. Et elle est moins sévère que ce qu'avait requis le parquet lors du débat contradictoire le 29 avril dernier qui avait alors réclamé une révocation partielle de 10 à 12 mois.  Les avocats de Dany Leprince, eux, avaient réclamé un simple "avertissement solennel". 

Dany Leprince avait ordre de rester à son domicile familial. Mais, le 21 avril, les gendarmes l'avaient arrêté à Agen après s'être aperçus qu'il avait quitté son domicile de Marmande, dans le Lot-et-Garonne pour aller vivre chez sa nouvelle compagne dans l'Eure-et-Loir. Les militaires lui avaient alors signifié un refus d'assister aux obsèques de son père, organisées dans la Sarthe. 

"Une décision violente" aux yeux de l'avocat de Dany Leprince 

Dany Leprince, avait été placé, le vendredi 22 avril, en détention provisoire pour violation de son assignation à résidence. A l'époque son avocat avait dénoncé "une décision violente""On lui reproche simplement de ne pas avoir respecté l'adresse qu'il avait donné et qui figurait au contrat passé lors de la libération conditionnelle" , a estimé sur France Info maître Edouard Martial. "Il s'est déplacé volontairement à Agen pour donner des explications" a assuré son avocat qui précise par ailleurs : "Je ne vois pas pourquoi on prend vis-à-vis de cet homme une décision aussi contraignante, aussi violente" que le placement en détention provisoire, a déploré maître Martial.

Ce lundi, le discours a peu évolué. "Dany Leprince n'a jamais nié qu'il avait été imprudent, négligent mais je crois qu'il faut aussi comprendre que cet homme est assoiffé de liberté, assoiffé de justice" a  expliqué Me Edouard Martial sur France Info.

Maître Edouard Martial, avocat de Dany Leprince
--'--
--'--

Dany Leprince avait été condamné a la perpétuité assortie de 22 ans de sûreté pour un quadruple meurtre familial commis en 1994 dans la Sarthe : il a toujours nié avoir tué son frère, sa belle-sœur, et deux de leurs enfant. Il a purgé une peine de 17 ans de prison mais depuis 2010 il a déjà fait plusieurs allers-retours entre la liberté et la détention. 

A LIRE AUSSI ►►► L'affaire Dany Leprince en dix dates