Dans l'Hérault, cinq personnes avouent avoir violemment agressé et mutilé un jeune rugbyman

Les gendarmes ont interpellé cinq personnes mercredi 5 février dans l'Hérault après qu'un jeune homme a été violemment agressé le 12 janvier dernier à Olonzac. Les auteurs présumés, qui avaient pris la fuite après l'agression, ont reconnu les faits. 

Article rédigé par
avec France Bleu Hérault - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Olonzac dans l'Hérault  (GOOGLE MAPS)

Deux majeurs et trois mineurs ont été arrêtés mercredi 5 février par les gendarmes de l'Hérault dans le cadre de l'enquête sur l'agression violente d'un jeune homme de 25 ans à Olonzac le 12 janvier dernier, a appris France Bleu Hérault

Les cinq auteurs présumés avaient pris la fuite après l'agression. Ils ont reconnu les faits devant les enquêteurs. Trois d'entre eux ont été placés en détention provisoire, tandis que les deux autres, mineurs, ont été placés en centre éducatif fermé.

"Déchaînement de violence"

Le jour des faits, Antony, un jeune rugbyman de 25 ans, retirait de l'argent au distributeur d'Olonzac quand il a été pris à partie par cinq individus accompagnés de deux chiens. "Une simple altercation verbale", selon le procureur de la République de Béziers mais qui s'est transformée en un déchaînement de "violences particulièrement graves".

Les deux chiens ont en effet mordu le jeune homme au visage, tandis que de "multiples coups de poing et de pied lui étaient portés, notamment à la tête, alors qu'il se trouvait au sol", ajoute le procureur. La victime a perdu son lobe d'oreille dans l'agression.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.