Coup de théâtre aux premières heures du procès Bettencourt

Au premier jour du procès de l'affaire Bettencourt, le procureur adjoint, Gérard Aldigé, a annoncé lundi matin que l'un des prévenus avait essayé de se suicider. Il s'agit d'Alain Thurin, 54 ans, ancien infirmier de Liliane Bettencourt. "Nous ne savons pas s'il est mort ou vivant", a précisé le président du tribunal. L'audience a rapidement été ajournée après une QPC présentée par la défense.

(Le président du tribunal, Denis Roucou, n'était pas en mesure du dire lundi matin si Alain Thurin était mort après sa tentative de suicide © Maxppp)

Coup de théâtre à l'ouverture du procès Bettencourt ce lundi matin à Bordeaux. L'un des prévenus, Alain Thurin, 54 ans, a  tenté de mettre fin à ses jours en se pendant dans un bois près de chez lui, dans l'Essonne. La Cour, qui a fait cette annonce, n'était pas en mesure de dire pour le moment si l'homme était décédé ou non.

Alain Thurin, qui a été le dernier infirmier personnel de Liliale Bettencourt, fait partie des dix prévenus dans ce procès,  accusés à des degrés divers d'avoir profité outrageusement de la fortune de Liliane Bettencourt, l'une des femmes les plus riches du monde, héritière de l'empire L'Oréal. Fait rare, il devait se présenter à l'audience ce matin sans avocat. "C'est quelque chose de particulièrement troublant et grave. Cet homme a été aux côtés de Liliane Bettencourt pendant très longtemps et ça ne fait pas partie des parties que nous visons du côté des parties civiles" a commenté Me Benoit Ducos-Ader, l'un des avocats de Liliane Bettencourt. 

"C'est quelque chose de particulièrement troublant" Me Ducos-Ader, l'un des avocats de Liliane Bettencourt
--'--
--'--

L'audience ajournée

Après cette annonce, la défense a présenté une question prioritaire de constitutionnalité, un des moyens destiné à obtenir un renvoi du procès. Le tribunal va l’examiner toute l’après-midi et l’audience ne reprendra que mardi matin.

 ►►► A LIRE AUSSI | Ouverture du procès de l'affaire Bettencourt