Cet article date de plus de neuf ans.

Atteint de Parkinson, un agriculteur obtient la reconnaissance professionnelle de sa maladie

Exposé pendant des années à de multiples pesticides, Gérard Marquois, 60 ans, souffre de la maladie de Parkinson depuis 2007. Il vient d'obtenir que sa maladie soit reconnue comme maladie professionnelle. Le lien entre pesticides et Parkinson a été reconnu par la justice en 2009, mais il est le premier à en bénéficier.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Aujourd'hui âgé de 60 ans, Gérard Marquoi a manipulé pendant de nombreuses années des fongicides, herbicides et insecticides pour son exploitation. Sans vraiment se protéger...

La faute aux pesticides. Le lien entre l'exposition à des pesticides et la maladie de Parkinson a été reconnu par la justice fin 2009. Mais il a fallu attendre mai 2012 pour que le décret voie le jour. Le décret révisant et complétant les tableaux des maladies professionnelles en agriculture  - c'est son nom - inclut donc la maladie de Parkinson. Plus besoin, pour les malades, de prouver le lien entre leur maladie et son origine professionnelle...

De fait, Gérard Marquois, agriculteur à Moncontour, dans la Vienne, se battait depuis plusieurs années pour faire reconnaître sa maladie. Depuis que celle-ci a été diagnostiquée, en 2007. Le tableau a permis d'accélérer la procédure : Gérard Marquois est désormais le premier à voir sa maladie de Parkinson reconnue comme maladie professionnelle.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.