Cet article date de plus de six ans.

Arrestation en Espagne d'un Français soupçonné d'avoir fourni des armes à Amédy Coulibaly

Le ministère espagnol de l'Intérieur a annoncé ce mercredi avoir arrêté un ressortissant français soupçonné d'avoir fourni des armes à Amédy Coulibaly, l'auteur de l'attaque contre l'Hyper Cacher.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Amédy Coulibaly avait tué quatre personnes juives lors de l'attaque le 9 janvier du supermarché de la porte de Vincennes © Sipa)

La police espagnole détient à Malaga un individu soupçonné d'avoir fourni des armes utilisées par Amédy Coulibaly, auteur de l'attaque contre l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes le 9 janvier 2015 et de la mort d'une policière abattue la veille à Montrouge. L'annonce a été faite par un tweet du ministère de l'Intérieur espagnol.

   

Le ministère de l'intérieur espagnol précise dans son communiqué que l'homme arrêté s'appelle Antoine Denevi, qu'il est âgé de 27 ans et est né à Sainte-Catherine dans le Pas-de-Calais. Il a été identifié comme le responsable du réseau de trafic d'armes qui a approvisionné Amédy Coulibaly. Lors  La Haute Cour d'Espagne a précisé que Denevi avait nié avoir vendu des armes à Amédy Coulibaly mais qu'il était d'accord pour une extradition vers la France.

Des faux documents et du matériel informatique saisis

L'homme était sous le coup d'un mandat d'arrêt européen. Des faux documents d'identités et du matériel informatiques ont été saisis lors de son interpellation. Ils sont en cours d'analyse. Une coopération judiciaire a été mise en place entre le Tribunal de première instance de Lille et celui de Malaga.

 

Cette arrestation est le fruit d'une enquête démarrée en France et qui s'est prolongée en Espagne. Le suspect avait quitté la France quelques minutes après les attentats de Paris en janvier. Il s'était alors installé à Malaga d'où il poursuivait ses activités illégales, toujours selon le ministère de l'Intérieur espagnol.

Deux autres hommes arrêtés

L'enquête a permis d'établir qu'il était lié dans ses activités à des ressortissants serbes. Lors de l'opération policière, deux autres hommes ont été arrêtés : un Serbe et un Monténégrin

 

Le 8 janvier, Amédy Coulibaly avait tué une policière municipale de Montrouge en pleine rue, et le 9 janvier 2015, il avait attaqué le magasin Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris, faisant cinq morts, dont le tireur.

  

  (carte situation)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.