Cet article date de plus de dix ans.

Anders Behring Breivik est pénalement responsable selon une contre-expertise psychiatrique

La contre-expertise psychiatrique d’Anders Behring Breivik a conclu que l’auteur des attaques du 22 juillet 2011 en Norvège était pénalement responsable. Une conclusion qui contredit la première expertise effectuée l’an dernier.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L’an dernier, une première expertise psychiatrique d’Anders
Behring Breivik avait estimé que l’homme âgé de 33 ans souffrait de "schizophrénie
paranoïde". Cette conclusion, qui plaidait pour son internement
psychiatrique, avait relancé le débat sur son aptitude à purger une peine de
prison.

Ce premier rapport avait suscité un tollé en Norvège et
incité la justice norvégienne à réclamer un deuxième examen. Les experts se
sont donc de nouveau penchés sur le profil d’Anders Behring Breivik. Dans leurs
conclusions, rendues publiques par la justice, ils estiment cette fois ci que l’homme
est pénalement responsable.

Accusé d'avoir tué 77 personnes le 22 juillet 2011 en ouvrant le feu sur des jeunes travaillistes réunis en camp d'été sur l'île d'Utoeya, Anders Behring Breivik "n'était pas psychotique au moment des faits", a annoncé le tribunal d'Oslo.

Ce rapport, qui n'a qu'une valeur consultative, tombe quelques jours avant l’ouverture
du procès de l’auteur de la tuerie d’Utoya le 22 juillet dernier. Et au final ce sera bien au tribunal d’Oslo de trancher
cette question de la responsabilité d’Anders Behring Breivik. Le procès s’ouvre
lundi prochain et le verdict est attendu au mois de juillet. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.