Cet article date de plus de neuf ans.

Air France condamnée pour discrimination

Air France a été condamnée jeudi à Bobigny pour avoir discriminé une passagère, militante pro-palestinienne, qui avait été débarquée d'un avion pour Tel-Aviv au motif qu'elle n'était ni Israélienne ni juive. La compagnie aérienne va faire appel du jugement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Le 15 avril 2012 Horia Ankour, 30
ans, s'apprête à embarquer à bord d'un avion d'Air France, direction Tel-Aviv.
Mais la jeune femme se voit empêchée de décoller de Nice car elle n'a pas de
passeport israélien et n'est pas juive. Autant d'informations que la jeune passagère
fera attester par la compagnie et qui vont rejoindre son dossier pour
"discrimination caractérisée".

"On ne peut pas tolérer ce genre de comportement" (procureur)

Car la compagnie
aérienne aura beau arguer que le nom de Horia Ankour figurait sur une liste de personnes
indésirables établie par les autorités israéliennes, le tribunal a jugé de condamner Air
France à 10.000 euros d'amende et à verser 3.000 euros de dommages et intérêts
et frais d'avocat à la passagère.

"On ne peut pas
tolérer ce genre de comportement sur notre territoire
", avait jugé le
procureur Abdelkrim Grini. "Aujourd'hui on vous demande si vous êtes
juive, demain si vous êtes musulmane, après-demain si vous êtes homosexuelle ou
syndiquée !
", s'est-il exclamé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.