Agression homophobe à Lille: le procès est reporté

Trois des quatre hommes soupçonnés d'avoir attaqué un bar gay dans le centre de Lille sont passés devant la cour en comparution immédiate. Le procès a été reporté au 13 mai à la demande de deux d'entre eux.

(Maxppp)

Le gérant et deux employés d'un bar gay du centre de Lille avaient été légèrement blessés mercredi par des individus qui avaient saccagé le local et s'en étaient pris aux clients, en proférant des injures homophobes.

Trois des quatres hommes impliqués étaient jugés en comparution immédiate ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Lille, le quatrième étant mis hors de cause.

Deux d'entre eux ont revendiqué "avoir une idéologie d'extrême-droite", sans reconnaître les faits. Jean-Philippe B., 18 ans, Flavien M, 24 ans et Yohan M., 25 ans ont été placés en détention dans l'attente du jugement, en raison d'un "risque de réitération".

Ils sont poursuivis pour dégradations volontaires en réunion et
violences volontaires sur personnes en raison de leur orientation
sexuelle.

Formellement reconnus par leurs victimes, les agresseurs avaient été interpellés peu après les faits par les hommes de la BAC. Cette agression avait suscité l'émoi des Lillois, pendant qu'à l'Assemblée nationale le débat sur le mariage homosexuel continuait d'être houleux.

Dans un communiqué, la maire de Lille Martine Aubry s'était déclarée "choquée par cette agression intolérable ", parlant d'une "frange
extrémiste
" du débat sur le mariage pour tous.