Affaire Seznec : les révélations des petits-enfants

De nouveaux témoignages interviennent dans l'affaire Seznec : ceux des petits-enfants de Marie-Jeanne et Guillaume Seznec. Ils révèlent des confidences faites en 1978 par leur père, alors témoin des faits. À l'origine, selon eux : une agression sexuelle dont se serait défendue leur grand-mère.

France 3

Le 1er juillet 1947, Guillaume Seznec rentre chez lui après vingt ans de bagne. Depuis le début, le commerçant breton clame son innocence, en vain. Près de 100 ans après le meurtre, deux de ses petits-fils révèlent leur vérité. En mai 1923, l'homme politique et ami des Seznec, Pierre Quéméneur, disparaît. Guillaume Seznec serait le dernier à l'avoir vu. Il est arrêté, jugé et condamné à la perpétuité.

Un homicide involontaire ?

Aujourd'hui, ses petits-enfants livrent leur version des faits. Leur père, alors âgé de 12 ans, aurait été le témoin de toute la scène. Pierre Quéméneur aurait agressé l'épouse de Guillaume Seznec. Après s'être débarrassés du corps, les époux Seznec et leur fils se sont juré de garder le silence. Un siècle plus tard, et après plusieurs demandes auprès de la justice, les petits-enfants Seznec se battent toujours pour la réhabilitation de leur grand-père.

Le JT
Les autres sujets du JT
Guillaume Seznec, photographié par les services de l\'identité judiciaire, en juillet 1923.
Guillaume Seznec, photographié par les services de l'identité judiciaire, en juillet 1923. (AFP)