Affaire Romand : le faux médecin bientôt libéré ?

Jean-Claude Romand, le faux médecin condamné il y a vingt-cinq ans pour avoir assassiné toute sa famille a fait une demande de libération. Son affaire a marqué les esprits.

Incarcéré depuis vingt-cinq ans, Jean-Claude Romand est libérable. En juin 1996, alors qu'il fait son entrée dans le box, on découvre le vrai visage de l'homme : faux médecin, mais authentique meurtrier. Un homme apparemment sans histoires alors que sa vie, durant dix-huit ans, ne sera que dissimulation. Tout commence en février 1993 par l'incendie de sa maison. Jean-Claude Romand y a mis le feu après avoir tué sa femme et ses enfants. Dans la même journée, il se rend chez ses parents à quelques kilomètres pour déjeuner, puis les tue à coups de carabine. Son entourage découvre alors un autre homme.

Du mensonge au crime

Après ces cinq meurtres, la vérité éclate : Jean-Claude Romand n'a jamais été médecin à l'OMS en Suisse, il n' a même jamais traversé la frontière. Il restait dans sa voiture pour consulter des documents médicaux. Contraint de rembourser ceux à qui il avait emprunté de l'argent pour vivre, il remplace le mensonge par le crime. Âgé de 64 ans, Jean-Claude Romand est un détenu modèle offrant des garanties d'emplois et de domicile, les experts psychiatres qui l'ont examiné écartent tout risque de récidive. Il pourrait être libéré à la fin du mois de septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Claude Romand, accusé d\'avoir assassiné toute sa famille, lors de son procès devant la cour d\'assises de l\'Ain, à Bourg-en-Bresse, le 25 juin 1996. 
Jean-Claude Romand, accusé d'avoir assassiné toute sa famille, lors de son procès devant la cour d'assises de l'Ain, à Bourg-en-Bresse, le 25 juin 1996.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)