Cet article date de plus de huit ans.

Affaire Merah : avant Mohamed, la DCRI s'intéressait à la soeur, Souad

Soeur aînée de Mohamed, Souad Merah était fichée à la DCRI comme adepte d'un islam radical, proche des salafistes. Elle a fourni plusieurs fois de l'aide à celui qui a revendiqué la tuerie dans une école juive de Toulouse, et tué trois militaires à Toulouse et Montauban.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Tous fichés. Mohamed Merah et sa grande soeur étaient connus des services de renseignement depuis 2008. La DCRI, la Direction centrale du renseignement intérieur, s'était même intéressée à Souad avant de se préoccuper de Mohamed, si l'on en croit RTL qui cite aujourd'hui des notes de la DCRI.

Une note datée du 19 mars 2010 indique ainsi qu'elle est "adepte d'un islam radical". Neuf mois plus tard, elle est "connue pour ses liens avec les mouvements salafistes radicaux", et a "réservé quatre billets d'avion Paris-Le Caire".

Quant aux connexions avec Mohamed, la DCRI note qu'elle lui a expédié 1.520 euros en 10 fois lorsqu'il était en prison. Et qu'elle lui a donné son portable...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.