Cet article date de plus de neuf ans.

Affaire Karachi : Ziad Takieddine porte plainte contre Edouard Balladur

Ziad Takieddine, mis en examen dans le cadre de l'affaire Karachi, tente une contre-attaque. L'intermédiaire a porté plainte lundi contre l'ancien Premier ministre Edouard Balladur devant la Cour de justice de la République pour complicité et recel d'abus de biens sociaux.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Gonzalo Fuentes Reuters)

L'homme, soupçonné par les enquêteurs d'avoir négocié des
contrats d'armement entre la France et des pays comme le Pakistan et l'Arabie
Saoudite, jette un nouveau pavé dans la mare judiciaire de l'affaire Karachi. Une contre-attaque,
alors qu'un des anciens associés a livré un témoignage accablant aux
enquêteurs
.

Cette nouvelle plainte est stratégique : Takieddine n'accrédite pas ici la piste d'un financement politique occulte, puisque sa contre-attaque vise davantage à faire désaisir le juge en charge de l'instruction, Renaud Van Ruymbeke.

Avec Roger Le Loire, ces deux juges enquêtaient déjà sur d'éventuelles malversations financières en marge de
contrats d'armement ayant pu financer la campagne d'Edouard Balladur en 1995.

L'un de ces contrat, avec lequel Takiedinne a toujours nié
tout lien, pourrait être à l'origine de l'attentat de Karachi qui a tué onze
français en 2002.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.