Cet article date de plus de neuf ans.

Affaire Karachi : l'avocat des familles de victimes poursuit Hortefeux et Morano

Olivier Morice a saisi la justice, mardi, pour "menace" à l'encontre de l'ancien ministre de l'Intérieur et pour "diffamation" à l'encontre de la ministre chargée de l'Apprentissage.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'avocat des familles des victimes de l'attentat de Karachi, Olivier Morice, dans son bureau parisien le 23 septembre 2011. (FRED DUFOUR/AFP)

Enième plainte dans l'affaire Karachi. Olivier Morice, l'avocat des familles des victimes de l'attentat pakistanais, a saisi la justice pour "menace" à l'encontre de Brice Hortefeux et pour "diffamation" à l'encontre de Nadine Morano.

L'avocat reproche à l'ancien ministre de l'Intérieur d'avoir déclaré qu'il voulait le "fracasser", selon des propos rapportés dans Le Nouvel Observateur du 29 septembre. Hortefeux est cité à comparaître le 22 novembre devant le tribunal de grande instance de Paris.

Morano l'accuse de "se faire de la pub"

Me Morice a par ailleurs saisi la doyenne des juge d'instruction du tribunal de grande instance de Paris d'une plainte en diffamation à l'encontre de la ministre chargée de l'Apprentissage, Nadine Morano.

Lors d'un vif échange, le 22 septembre sur Canal +, la ministre a accusé l'avocat de "tenir des propos gravement diffamatoires, sans aucun élément de preuve", sur Nicolas Sarkozy et de "se faire de la pub" sur le dos du président de la République. Cette passe d'armes a eu lieu alors que deux proches de Nicolas Sarkozy, Nicolas Bazire et Thierry Gaubert, venaient d'être mis en examen dans l'enquête sur le financement de la campagne d'Edouard Balladur en 1995.

L'avocat avait alors annoncé son intention d'attaquer Nadine Morano en diffamation.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.