Cet article date de plus de neuf ans.

Affaire Karachi : des documents vont sortir du secret défense

La Commission chargée de se prononcer sur la déclassification de certaines pièces dans l'enquête sur le volet financier a donné un avis favorable pour deux d'entre eux. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Ziad Takieddine, intermédiaire en contrats d'armement, le 5 octobre à Paris, après avoir été entendu par la justice.  (AFP)

Interrogée sur la levée du secret défense concernant trois pièces dans le cadre de l'enquête sur le volet financier de l'affaire de l'attentat de Karachi, la Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN) a émis deux avis favorables et un avis défavorable. Bien que rendues le 13 octobre, ces décisions ont été publiées vendredi 28 octobre au Journal officiel. 

La requête en déclassification a été posée par les juges Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeke chargés d'enquêter sur deux contrats d'armement conclus par le groupe de construction navale militaire DCNS (ex-Direction des constructions navales). L'un des deux est lié à l'attentat de Karachi du 8 mai 2002, qui a provoqué la mort de 11 Français. 

Dans ce volet, Ziad Takieddine, intermédiaire de ces contrats d'armement conclus en 1994, a été mis en examen le 14 septembre pour "complicité et recel d'abus de biens sociaux" sur fond de soupçons de financement illicite de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.