Affaire DSK : le petit correctif du New York Review of Books

A la une de son site, la revue américaine qui a publié l'article controversé du journaliste Edward Jay Epstein relançant la thèse du complot dans l'affaire DSK revoit nettement à la baisse la durée de la "danse de joie".

(New York Review of Books Autre)

Cette "danse de joie " auquelle se seraient livrés deux employés du Sofitel de New York était l'un des éléments étayant la thèse du complot. Selon Edward Jay Epstein qui affirmait avoir visionné les vidéos, elle aurait duré 3 minutes.  Une durée revue à la baisse par the New York Review of books dans son communiqué: 

"Cet article contenait la description de ce qui "semblait être" une "danse de fête" par deux employés de l'hôtel Sofitel de New York, vers 13H35, le jour de l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn...Les enregistrements des caméras de sécurité ont établi que cet épisode, tel que
décrit, a duré approximativement 13 secondes et non trois minutes comme écrit dans l'article".