24 ans après, "peut-être un prochain rebondissement" dans l'affaire Anaïs

Le 14 janvier 1991, Anaïs, une petite fille de dix ans, disparaît à la sortie de son école à Mulhouse. Son corps est retrouvé par un randonneur trois mois plus tard à l'écart d'une route des Vosges. Le procureur a décidé de rouvrir une information judiciaire.

(La petite Anaïs retrouvée morte en 1991 © MAXPPP)

C'est le procureur de la République de Mulhouse qui a pris il y a quelques semaines la décision de rouvrir ce dossier et de le confier au doyen des juges d'instruction de Mulhouse.  L'enquête close en 1997 s'était soldée par un non-lieu. Et depuis la famille de l'enfant réclamait de nouvelles investigations. "J'ai rouvert une information en estimant qu'il y avait peut-être un certain nombre d'investigations complémentaires à faire. Ça fait partie de quelques dossiers qu'on ne se résout pas à voir laisser impuni ",  a expliqué Dominique Alzeari.  

Des éléments nouveaux encore confidentiels

A l'origine de cette décision, le long combat du père d'Anaïs, Patrick Marcelli et de son avocat pour réclamer la réouverture de l'instruction. Il fallait pour cela apporter des éléments nouveaux. "J'ai fait valoir des éléments nouveaux, je ne peux pas vous indiquer lesquels pour ne pas gêner l'efficacité des investigations. Peut-être que d'ici la fin de l'année, on pourrait avoir un rebondissement… ", a précisé Me Thierry Moser, l'avocat de la famille.

Un livre récent et plusieurs reportages télévisés ont permis de retrouver des témoins, de découvrir des éléments nouveaux qui ont conduit la justice à rouvrir une information. Les enquêteurs se pencheront  notamment sur les scellés qui grâce aux progrès techniques et scientifiques notamment en matière génétique pourraient peut être permettre d'apporter une réponse à ce meurtre commis en 1991 .