Cet article date de plus de huit ans.

Journée sans tabac, controverse autour de la cigarette électronique

La journée sans tabac qui se tient ce samedi fait l'objet de nombreuses prises de position sur l'e-cigarette qui divise les spécialistes : pour les uns c'est une aide au sevrage, pour les autres un objet rendant dépendant. Pour y voir plus clair, le Haut Conseil de la Santé Publique vient de rendre un avis sur la cigarette électronique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (De nombreuses mesures sont imaginées par le gouvernement pour lutter contre le tabac © maxppp)

Selon le Haut Conseil, pour un fumeur la e-cigarette peut être un outil de sevrage mais peut aussi créer une nouvelle addiction quand elle contient de la nicotine. Pour un non fumeur, et en particulier les jeunes, elle peut rendre dépendant et être une porte d'entrée au tabac. Le Haut Conseil  préconise en particulier une interdiction du vapotage dans les lieux publics et fait une distinction entre fumeur et non fumeur.

L'autorité de santé demande la mise en place d'études pour mesurer le nombre de personnes qui ont été réellement sevrées grâce à l'e-cigarette et celles qui deviennent accrocs. Il souhaite aussi une meilleure information pour rappeler l'interdiction de ventes aux mineurs de l'e-cigarette et le danger qu'elle représente pour la femme enceinte.

Il demande que les liquides contenus dans l'e-cigarette soient analysés pour informer le consommateur de leur composition. Enfin, le Haut Conseil s'interroge pour savoir s'il ne faudrait pas, comme dans les pays scandinaves, n'autoriser que la vente d'e-cigarette sans nicotine.

Une nouvelle loi anti-tabac doit être présentée le 17 juin par la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Plusieurs pistes sont à l'étude comme la mise en place du paquet de cigarettes neutre. La ministre pourrait à cette occasion suivre les recommandations du Haut Conseil et  par conséquent interdire  "l'utilisation de la cigarette électronique " dans les lieux publics.

Par ailleurs, de nouveaux lieux pourraient être déclarés espaces sans tabac.

 

 

 

REPORTAGE - Bruno Rougier | Il faudrait multiplier les espaces sans tabac
écouter

 

 

 

 

 

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.