Polémique : Jeanne Calment est-elle la doyenne de l'humanité ?

Et si Jeanne Calment n'était pas la doyenne de l'humanité ? Des voix s'élèvent pour dénoncer une supercherie et peut-être une arnaque à l'assurance.

FRANCE 2

Dans les dernières années de sa vie, Jeanne Calment était devenue une curiosité en France comme à l'étranger. Une doyenne de l'humanité au centre de toutes les attentions. Mais Jeanne Calment aurait-elle caché un autre secret ? C'est ce qu'avancent des scientifiques russes qui s'interrogent sur son incroyable longévité de 122 ans dans une thèse digne d'un scénario policier. Jeanne Calment ne serait pas morte en 1997, mais en 1934 et ce serait sa fille Yvonne qui aurait pris alors son identité jusqu'à sa mort. Les scientifiques russes mettent en avant plusieurs différences morphologiques, par exemple sa pièce d'identité datant des années 30. La couleur des yeux noirs, la taille et le front ne correspondraient pas à ceux de la doyenne.

Un test ADN pour lever les doutes

Selon les Russes, un héritage pourrait être au coeur de l'affaire. Faire passer la fille pour la mère aurait permis d'échapper à l'époque au droit de succession. Dans les années 90, une compagnie d'assurance aurait elle aussi émis des doutes sur l'identité de Jeanne Calment. À l'époque, il n'y aurait pas eu de suite. Pour le docteur Michel Allard, gérontologue et covalidateur de la longévité de la doyenne, Jeanne Calment était bien Jeanne Calment. Des tests ADN permettraient de lever définitivement les doutes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jeanne Calment, le 21 février 1995, lors de son 120e anniversaire, à Arles.
Jeanne Calment, le 21 février 1995, lors de son 120e anniversaire, à Arles. (BORIS HORVAT / AFP)