Le Conseil de l’Europe alerte sur un recul des droits des femmes en matière d’avortement

Dans un rapport, le Conseil de l’Europe estime que les femmes continuent de rencontrer de graves difficultés en ce qui concerne leurs droits sexuels et reproductifs.

Voir la vidéo

« Cela provoque beaucoup de souffrance, d’épreuves et de l’humiliation. J’ai donc ressenti le besoin de m’engager. » Nils Muiznieks, commissaire aux droits humains du Conseil de l'Europe, alerte, dans un rapport, sur la régression des droits des femmes en matière d’accès à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en Europe. Publié le 5 décembre dernier, le rapport épingle des pays comme la Russie, l’Arménie l’Irlande du Nord, la Macédoine, ou encore la Pologne, pour leur législations restrictives. 

L'avortement autorisé sous certaines conditions 

Si le droit à l’avortement est reconnu dans 40 des 47 États membres du Conseil de l’Europe, Nils Muiznieks rappelle que la législation reste « hautement restrictive » dans certains pays européens. L’IVG n’y est souvent autorisée qu'en cas de risque pour la vie ou de viol.

En Pologne, le gouvernement vient récemment de réintroduire l’obligation d’obtenir une ordonnance pour accéder à un moyen de contraception d’urgence. Pour le commissaire, ce sont « des régressions dans les conditions d’accès aux soins », ce qui est « très inquiétant parce que cela touche les femmes de façon terrible. »

« Ces questions relèvent des droits humains »

Dans d’autres pays où la loi ne restreint pas l’accès à l’avortement, les femmes peuvent être confrontées au refus de certains médecins d’effectuer l’opération. En Italie, selon le rapport, 70% des médecins refusent de pratiquer l’avortement.

Nils Muiznieks veut attirer l’attention sur le fait que « ces questions relèvent des droits humains. Ils sont parfois considérés comme des problèmes moraux, religieux ou relevant de la santé. Mais ils ont un impact préoccupant sur les droits des femmes. »

Le Conseil de l’Europe alerte sur un recul des droits des femmes en matière d’avortement
Le Conseil de l’Europe alerte sur un recul des droits des femmes en matière d’avortement (BRUT)