Illettrisme : un handicap invisible et tabou

La France compte 7% d'illettrés, dont la moitié possède un emploi. Qui sont ces Français qui se battent pour apprendre à lire ?

FRANCE 3

La journaliste Amélie Delloye s'est rendue dans les locaux de l'association Mots et Merveilles à Aulnoye-Aymeries (Nord), pour rencontrer ces Français qui retournent sur les bancs de l'école pour apprendre à lire et à écrire. Le plus dur pour ces personnes est de pousser la porte pour la première fois.

700 bénéficiaires de l'association Mots et Merveilles

"J'apprends à lire et à écrire. Avant je ne savais pas le faire, ni compter mon argent. Je ne savais rien. Je n'aimais pas l'école et je ne voulais pas apprendre", confie Michel Marit, l'un des "apprenants". Il avoue volontiers que ce qu'il trouve le plus difficile dans son apprentissage est l'alphabet : "Je mélange les lettres, car je n'arrive pas à les reconnaître." En arrivant dans l'association, Michel ne savait écrire ni son nom ni son prénom. Un profil assez fréquent chez les 700 bénéficiaires de l'association.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un enfant couché dans l\'herbe, entre chiffres et lettres.
Un enfant couché dans l'herbe, entre chiffres et lettres. (LES AND DAVE JACOBS / CULTURA CREATIVE / AFP)