Cet article date de plus de neuf ans.

Il faut sauver la vache de Bonneville...

Le 2 juillet dernier, alors qu'elle était conduite à l'abattoir de Bonneville en Haute-Savoie, une vache s'est échappée. Toujours introuvable dix jours après sa fuite, une véritable mobilisation s'est orchestrée dans toute la France pour parvenir à la sauver.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Pressentiment, instinct de survie ou coïncidence, quoi qu'il
en soit l'animal a réussi à échapper à son funèbre destin. Le 2 juillet dernier, alors qu'elle était conduite à l'abattoir, une vache a réussi à s'échapper sous le nez du personnel.

Depuis, les gendarmes de
Bonneville et Marignier en Haute-Savoie sont mobilisés, inquiets de la voir surgir sur
une route, pire, sur une autoroute. Ils souhaitent prévenir tout risque d'accident.
Malgré des recherches intensives et étendues sur tout le département, la rescapée
de Bonneville reste introuvable.

Si l'animal venait à être retrouvé, il serait réexpédié à l'abattoir
et déclaré impropre à la consommation pour des raisons d'hygiène.

Sauver la vache de Bonneville

Mais attendris par le courage de cette vache, les habitants de
Bonneville et les associations de défense des animaux  se mobilisent, notamment sur les
, afin qu'elle ne soit pas abattue si elle venait à être retrouvée.
La fondation Brigitte Bardot propose elle de recueillir la bête.

"Nous voulons absolument assurer à cet animal une fin de vie digne.
Cette vache a réussi une première fois à échapper à une mort programmée. On
doit maintenant tout faire pour lui éviter un retour à l'abattoir. Elle doit
finir son existence paisiblement dans un de nos centres d'accueil",
a déclaré
Christophe Marie, porte-parole de la fondation dans Le Parisien
.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.