Homophobie dans les stades de football : "Là vous sentez la haine", explique Olivier Rouyer

Olivier Rouyer, unique footballeur français à avoir révélé son homosexualité, explique son combat contre l'homophobie dans les stades de football.

FRANCE 3

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, a déclenché une polémique concernant l'homophobie dans les stades de football. Il a indiqué que le racisme et l'homophobie "ce n'est pas la même chose". Olivier Rouyer, le seul footballeur français à avoir révélé son homosexualité, est le porte-voix du combat contre l'homophobie. "Il y a peut-être le côté macho de ce métier, la peur du regard des autres", évoque-t-il pour tenter d'expliquer l'absence d'homosexuels déclarés dans ce sport.

Enlever trois points à l'équipe

"Je ne vois vraiment pas à quoi ça sert pour sublimer son équipe", regrette-t-il en référence aux chants et autres banderoles à caractères homophobes dans les stades. "Vous regardez des gens qui sont dans un stade de foot qui crient des insultes homophobes, regardez leurs yeux, regardez leurs visages déformés. Là vous sentez la haine", illustre l'ancien attaquant international.

L'arrêt des rencontres à la suite de propos homophobes ne suffit pas selon Olivier Rouyer : "Il faudrait, si ça continue, qu'on enlève trois points (au classement du championnat pour l'équipe dont les supporters se seraient rendus coupables)". Il espère que les gens "vont prendre conscience de ce qu'ils disent".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des supporters du SC Bastia lors de la finale de Coupe de la ligue contre le PSG, le 11 avril 2015 au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
Des supporters du SC Bastia lors de la finale de Coupe de la ligue contre le PSG, le 11 avril 2015 au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). (STEPHANE ALLAMAN / AFP)