Cet article date de plus d'un an.

L'ex-président du club de rugby de Narbonne accusé de violences sexuelles sur son fils de 8 ans est mis en examen

Selon les informations de France Bleu Hérault, la mise en examen remonte au mois de juillet. Gilles Belzons nie toujours les faits et accuse son ex-compagne de manipulation. 

Article rédigé par franceinfo - avec France Bleu Hérault
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Gilles Belzons lors d'une conférence de presse sur les accusations qui le visent, le 7 mars 2022. (PHILIPPE LEBLANC / MAXPPP)

L'ex-président du club de rugby de Narbonne qui évolue en National, Gilles Belzons, est mis en examen pour agressions sexuelles incestueuses sur son fils de 8 ans, rapporte dimanche 23 octobre France Bleu Hérault. La mise en examen remonte au mois de juillet. L'ancien joueur professionnel nie les faits qui lui sont reprochés et accuse son ex-compagne de manipulation.

L'instruction est donc toujours en cours. Le juge doit rendre ses conclusions dans les prochaines semaines. Malgré cette mise en examen, France Bleu précise que Gilles Belzons a obtenu le 29 juillet, soit trois semaines après la mise en examen, la garde exclusive de son fils. La partie civile a fait appel de cette décision. L'appel sera examiné en novembre prochain. En attendant, l'enfant reste en famille d'accueil, où il est placé depuis décembre dernier. Ses parents peuvent le voir une heure, deux fois par mois et sous surveillance.

Accusé par son ex-conjointe

La partie civile réclame également un dépaysement judiciaire - un transfert du dossier vers une autre juridiction - "en raison des risques de collusion", déplore l'avocate Myriam Guedj Benayoun.

La décision de la garde est également critiquée par la présidente du Comité de suivi contre les violences sexistes et sexuelles. L'association s'est constituée partie civile cet été. "Ce placement chez le père alors que l'instruction n'est pas terminée est abusif", affirme Emmanuelle Piet. Les avocats de la partie civile viennent de porter plainte contre l’ancienne école du fils de Gilles Belzons pour non-dénonciation de faits. Pour la défense, en revanche, les accusations ne tiennent pas.

Pour rappel, Gilles Belzons est accusé par son ex-conjointe de violences sexuelles et viols sur leur fils de 8 ans. Des faits présumés commis entre 2018 et 2020. Une information révélée par France Bleu Hérault en mars dernier. Après une première plainte classée sans suite en octobre 2020, l'ex-compagne de l'ancien joueur finit par déposer une nouvelle plainte avec constitution de partie civile en février 2021. Une information judiciaire est alors ouverte par un juge d'instruction. Gilles Belzons est placé sous le statut de témoin assisté pour les faits qui lui sont reprochés. Un statut qui change cet été avec la mise en examen de ce dernier pour agressions sexuelles incestueuses. En revanche, il conserve le statut de témoin assisté pour viols.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.