Grande-Bretagne : des justiciers pour traquer les pédophiles

En Grande-Bretagne, les pédophiles sont traqués par des civils, justiciers autoproclamés.

FRANCE 2

Sur la route de Birmingham (Royaume-Uni), une chasse à l'homme vient de commencer. À bord d'un véhicule, une femme se fait passer pour une fillette de 11 ans. Sur son téléphone, elle vient d'accepter un rendez-vous avec un homme soupçonné de pédophilie pour lui tendre un piège. Le suspect est exfiltré du bar manu militari et est interrogé pas ce groupe d'enquêteurs. En parallèle, la police est appelée, puis menotte le suspect. Les forces de l'ordre prendront connaissance des éléments de preuve amassés des mois durant par ces volontaires derrière un ordinateur.

Des méthodes controversées

Il existerait une centaine de groupes de justiciers outre-Manche. Des chasseurs de pédophiles dont le travail peut parfois aider la police, même si souvent leur action tourne à l'expédition punitive. Des vidéos de lynchage et d'interrogatoires sommaires sont alors diffusées sur les réseaux sociaux. En août dernier, un homme s'est suicidé 48 heures après la diffusion de son visage sur internet. En 2007, au Royaume-Uni, la moitié des pédophiles arrêtés pour avoir sollicité des mineurs sur internet ont été identifiés par des justiciers autoproclamés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
En Grande-Bretagne, les pédophiles sont traqués par des justiciers autoproclamés.
En Grande-Bretagne, les pédophiles sont traqués par des justiciers autoproclamés. (Capture d'écran France 2)