Cet article date de plus de trois ans.

Accusée d'agression sexuelle, l'actrice Asia Argento, figure de #MeToo, dément et dénonce "une persécution"

L'actrice, devenue l'une des figures du mouvement #MeToo après avoir accusé Harvey Weinstein de viol, s'est exprimée dans un communiqué. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Asia Argento, le 19 mai 2018, au Festival de Cannes.  (LOIC VENANCE / AFP)

Asia Argento sort du silence. L'actrice italienne, accusée d'agression sexuelle par l'acteur Jimmy Bennett, nie toute relation intime avec lui et dit être victime de "persécution", mardi 21 août.

"J'ai été profondément choquée et touchée en lisant ces nouvelles qui sont totalement fausses. Je n'ai jamais eu aucune relation sexuelle avec Bennett, écrit-elle dans un communiqué, relayé par les médias italiens. Je n'ai d'autre choix que de m'opposer à tous ces mensonges et à me protéger par tous les moyens". Elle a reconnu  cependant lui avoir versé de l'argent, mais uniquement pour l'aider alors qu'il était en difficulté financière.

"Je nie et je rejette le contenu de l'article"

"Je nie et je rejette le contenu de l'article publié par le New York Times, qui circule dans les médias internationaux", écrit-elle. L'affaire a été révélée par une enquête du journal américain, qui a eu accès à des documents indiquant qu'Asia Argento a signé un accord l'engageant à verser 380 000 dollars à Jimmy Bennett. L'acteur affirme s'être fait agresser sexuellement en 2013 par la réalisatrice, alors qu'il avait 17 ans.

Ces révélations ont eu un écho international, car Asia Argento est devenue une figure du mouvement #MeToo en accusant publiquement Harvey Weinstein de viol. Sa prise de parole avait poussé de nombreuses autres actrices à témoigner, provoquant ainsi la chute du producteur, aujourd'hui poursuivi par la justice.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences sexuelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.