Cet article date de plus de trois ans.

Hartmannswillerkopf : le Verdun des Vosges

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Hartmannswillerkopf : le Verdun des Vosges
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Emmanuel Macron a reçu son homologue allemand ce vendredi 10 novembre au matin à l'Élysée. Ils inaugureront cet après-midi le mémorial franco-allemand du Hartmannswillerkopf, un musée dans le massif des Vosges sur la montagne "mangeuse d'hommes".

Les poilus l'appelaient la montagne "mangeuse d'hommes". Le Hartmannswillerkopf a été une bataille peu connue de la Première Guerre mondiale. Pourtant, dans ces tranchées, plus de 20 000 soldats français et allemands ont perdu la vie pour défendre ce point stratégique. L'enjeu des combats était la vue sur la plaine d'Alsace, un lieu idéalement placé avec une vue à 180° sur les alentours.

90 kilomètres de tranchées, 6 000 abris

De 1914 à 1918, les soldats creusent 90 kilomètres de tranchées et vivent dans 6 000 abris. Aujourd'hui, un musée a été construit pour témoigner du passé. À l'intérieur, des expositions en deux langues, le français et l'allemand. Cet historial du souvenir veut réconcilier, montrer la souffrance partagée par deux nations. Ici, 12 000 soldats inconnus, français ou allemands, sont enterrés. Chaque année, plus de 300 000 personnes visitent ce lieu chargé d'histoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Verdun

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.