Centenaire du 11-Novembre : hommage de Macron aux Poilus venus d'Afrique

Emmanuel Macron poursuit son parcours mémoriel pour le centenaire de l'armistice de 1918. Il sera mardi 6 novembre à Verdun puis à Reims, où il rendra hommage à l'armée noire, ces Africains originaires des colonies françaises.

France 3

Cinq hommes unis par un même destin : un officier français et quatre tirailleurs africains prêts à combattre l'ennemi. Une association s'est battue pour faire exister ce monument à Reims (Marne), la réplique d'une sculpture de 1924 détruite par les nazis en 1940. Cet ouvrage à la hauteur de la reconnaissance de la France à ses troupes noires sera inauguré mardi 6 novembre par Emmanuel Macron.

Rôle décisif

Au total, ils seront 200 000 habitants des colonies françaises à combattre pour l'armée française de 1914 à 1918. Certains seront des engagés volontaires, la plupart enrôlés de force. Un choc pour ces hommes venus d'Afrique subsaharienne qui s'adaptent très vite à la guerre à l'occidentale, au froid et à la vie dans les tranchées. Batailles de la Somme, Verdun, Chemin des Dames, les tirailleurs sont de tous les combats. En 1918, ils mettent toute leur force dans la défense de Reims. 5 000 d'entre eux y laissent leur vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le monument en hommage aux soldats des colonies françaises à Reims (Marne)
Le monument en hommage aux soldats des colonies françaises à Reims (Marne) (France 3)