Cet article date de plus de sept ans.

Grandes marées : Biarritz et son casino, les pieds dans l'eau

Des milliers de badauds ont assisté, lundi soir, à l'une des marées les plus impressionnantes de l'année : des vagues jusqu'à 10 mètres, qui n'ont pas fait de dégâts. C'est la marée de ce mardi matin qui en a fait : une vague est entrée dans le casino, malgré la digue de protection. Le sud-ouest reste en alerte orange aux crues.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Juste avant la pleine mer ce matin, avant 6h30, il y a eu une vague plus forte que les autres. Plus forte pour passer la digue de protection en sable. Le casino de la grande plage de Biarritz s'est retrouvé inondé. 500 m² sous quelques centimètres d'eau, la cuisine et la salle des coffres surtout...  Vu l'heure, il n'y avait personne.

A Bayonne tout à côté, l'eau a débordé sur les quais de la Nive, tôt ce matin - comme déjà lundi soir -, coupant la circulation sur plusieurs axes.

Pour le reste, les grandes marées n'ont pas fait d'autres dégâts marquants. Il y avait même foule lundi soir, pour admirer le spectacle : des vagues de dix mètres - jusqu'à 15 mètres au Cap Ferret - sur le littoral girondin.

Météo France a levé à la mi-journée sa vigilance vagues-submersion dans le sud-ouest.

IL reste cependant quatre départements en alerte aux crues : les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, le Gers et les Hautes-Pyrénées. Des rivières devraient sortir de leur lit : la Nive, les gaves de Pau et d'Oloron, l'Arros, le Boues, l'Adour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.