Cet article date de plus de neuf ans.

Gilles Bernheim, après le plagiat, la fausse agrégation

Nouveau mensonge pour le Grand Rabbin de France Gilles Bernheim. Celui qui a admis avoir plagié différents ouvrages dans son dernier livre, n'est pas titulaire de l'agrégation de philosophie qui figure pourtant dans son parcours. En quelques jours, l'image de marque du Grand Rabbin a sérieusement été écornée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Charles Platiau Reuters)

Les jours se suivent et se ressemblent pour le Grand rabbin de France, Gilles Bernheim. Après avoir reconnu ce mercredi un plagiat dans son livre Quarante méditations juives , et avoir admis un mensonge "émotionnel " à ce sujet, le rabbin est maintenant accusé d'avoir usurpé son titre d'agrégé de philosophie.

L'hebdomadaire l'Express a déterré l'affaire. Sur son site internet, il explique avoir cherché à vérifier la réalité de cette agrégation de philosophie qui apparaît dans toutes les biographies du Grand Rabbin de France. Or, nulle trace de Gilles Bernheim dans les archives de la Société des Agrégés de l'Université, qui recense les lauréats de ce concours, l'un des plus prestigieux de France.

Le ministère de l'Education nationale a confirmé à France Inter que le nom du Grand Rabbin de France ne figurait pas sur la liste des agrégés. Celui qui dirige la communauté juive hexagonale depuis 2008 n'est pas titulaire de l'agrégation.

Un Who's who  erroné

Interrogé, Gilles Bernheim ne s'est pas exprimé pour le moment. Mais il peut, pour sa défense, expliquer qu'il n'a jamais - personnellement - revendiqué cette distinction.

Pourtant, rappelle l'Express, lorsque le président Nicolas Sarkozy lui a remis la Légion d'honneur en mars 2010, ce dernier a souligné à deux reprises "qu'il était agrégé de philosophie ".

Et cette agrégation, qui participe de l'image de marque de Gilles Bernheim, apparaît dans toutes ses biographies, et textes d'introductions.

Enfin, la page du Who's Who du Grand Rabbin mentionne aussi cette agrégation. Or, et c'est le principe de ce recueil de "grands noms", ces notices sont rédigées et actualisées par les personnalités elles-même. Et celle de Gilles Bernheim, validée par le Who's Who, précise : "études et diplômes vérifiés auprès des grandes écoles ".

Cette nouvelle affaire concernant le Grand Rabbin de France fait les choux gras des réseaux sociaux, lesquels s'interrogent : quelles nouvelles révélations nous attendent concernant Gilles Bernheim ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.