Réflexion faite : peut-on choisir de mourir ?

Alexandre Lacroix, directeur de la rédaction de Philosophie Magazine, évoque le débat sur la fin de vie et les courants de pensée sur ce sujet de société qui divise.

FRANCE 3

156 députés relancent le débat sur la fin de vie et réclament le droit à l'euthanasie. En France, seuls l'arrêt des soins et une sédation profonde sont autorisés. Peut-on alors décider de sa vie et de sa façon de mourir ? "L'interdit du suicide vient avec la religion chrétienne, avec cette idée que la vie est un don de Dieu. Le premier philosophe moderne à attaquer cette idée, c'est David Hume en 1753. Dans un essai, il dit qu'on n'a pas de devoir envers Dieu et envers les autres", explique Alexandre Lacroix, directeur de la rédaction de Philosophie Magazine.

L'euthanasie pour le bien-être collectif ?

Un courant matérialiste, avec notamment Peter Singer, prône de son côté l'arrêt des soins pour des cas désespérés, pour mieux allouer l'argent et l'énergie aux pauvres, aux sans-abri, à des malades atteints de maladies guérissables. "L'utilisation de l'euthanasie devient choquante puisqu'elle vise à l'amélioration du bien-être collectif", précise Alexandre Lacroix.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Lacroix, directeur de la rédaction de Philosophie Magazine.
Alexandre Lacroix, directeur de la rédaction de Philosophie Magazine. (FRANCE 3)