Jeu d’échecs : la Corse forme des champions

Publié Mis à jour
Jeu d’échecs : la Corse forme des champions
Article rédigé par
N. Tabouri ,P. Montels, J. Dhib - France 2
France Télévisions

En Corse, les échecs font partie intégrante de la tradition, dès le plus jeune âge. Le jeu est même une matière obligatoire à l’école alors les champions corses sont nombreux.

Sous le soleil corse, les échecs ont trouvé une terre de prédilection et ils ont un champion toute catégorie : Marc'Andria Maurizzi. Il y a un an, le collégien obtenait le Graal, celui de Grand maître international, devenant à 14 ans et cinq jours le plus jeune Français à obtenir ce Graal. Comme tous grand champion d’échecs, l’effort physique n’est pas en reste. "C’est un Grand maître oui mais c’est un enfant avant tout. Donc cela lui permet de se décontracter le cerveau et d’être plus à même de supporter de longues parties d’échecs, où des fois vous restez pendant 6-8 heures devant un adversaire", estime son coach.

50 000 apprentis

Tous les jours, après l’école, dans un club d’échecs, une centaine d’enfants aiment venir s’affronter autour d’un échiquier. "Il va plus vite que les autres et il est vraiment surprenant", estime une joueuse à propos de Marc'Andria Maurizzi. En Corse, depuis 25 ans, les échecs sont une matière obligatoire, à l’instar du français ou des mathématiques. Le jeu a des vertus pédagogiques : faire travailler la logique et la concentration. 50 000 enfants ont pu bénéficier de cours depuis 25 ans. La Corse compte un Grand maître international, treize champions de France et deux champions d’Europe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.