Les maisons de retraite du Loiret privées de chocolats de Noël en 2012

Une décision qui provoque la colère d'un élu Front de gauche.

Chaque fin d\'année, les conseillers généraux allaient porter des colis de Noël dans les maisons de retraite du Loiret.
Chaque fin d'année, les conseillers généraux allaient porter des colis de Noël dans les maisons de retraite du Loiret. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Il n'y a pas de petites économies pour le conseil général du Loiret. Dans le cadre de nouvelles restrictions budgétaires, ses élus ont voté la suppression de la traditionnelle distribution de chocolats à Noël dans les maisons de retraite du département l'an prochain.

"Les gens trouvent cela choquant. On a besoin d'un peu d'humanisme, de social, de lien avec ces personnes qui n'ont pas grand-chose dans la vie", s'est indigné mercredi 28 décembre Michel Ricoud, élu communiste au conseil général dirigé par l'UMP Eric Doligé. Chaque fin d'année, les conseillers généraux allaient porter des colis de Noël - chocolats, pâtes de fruits et autres friandises - aux quelque 60 maisons de retraite gérées par le département.

80 000 euros d'économie

"Cette mesure coûtait moins de 30 000 euros, estime Michel Ricoud. S'ils veulent faire des économies, qu'ils en fassent ailleurs ! Ce n'est pas ça qui grève le budget du conseil général."

De son côté, le conseil général explique que la suppression des colis de Noël, soit 5 800 boîtes distribuées dans 60 établissements, représente une économie de 80 000 euros. L'assemblée justifie cette décision par la nécessité de financer d'autres priorités dans les domaines de l'enfance, de la famille, des personnes âgées et handicapées notamment, alors que les recettes de la collectivité locale stagnent.