Xavier Marand (SNES-FSU) : "La ministre fait des jeux d'écriture pour atteindre 60 000 postes"

Xavier Marand, secrétaire général adjoint du SNES-FSU, n'est pas convaincu par l'annonce de création de 60 000 postes dans l'Éducation et la Recherche. Il explique sur franceinfo que les concours pour les postes d'enseignants "ne font pas le plein".

(XAVIER LEOTY / AFP)

Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Éducation, a annoncé que le budget 2017 prévu pour le ministère de l'Éducation permettra de tenir l'une des promesses phares du gouvernement : créer 60 000 postes pour l'Éducation et la Recherche.

Cette annonce ne rassure pas Xavier Marand, secrétaire général adjoint du SNES-FSU. "Une fois de plus, la ministre utilise des jeux d'écriture pour atteindre ses 60 000 postes. Elle met 2 150 assistants d'éducation dans les créations de postes, sauf que ce qui était promis c'était des postes de titulaires et que les surveillants ne sont pas des titulaires", a-t-il réagi sur franceinfo.

Les concours pour les postes d'enseignants "ne font pas le plein, ajoute Xavier Marand. Dans le second degré, il y a une crise majeure dont le gouvernement n'a pas pris la mesure. Il affiche des créations de postes, c'est très bien, mais comme il n'arrive pas à recruter en nombre suffisant, les effets sur le terrain sont assez peu visibles."

Xavier Marand, secrétaire général adjoint du SNES-FSU : "Dans le second degré, il y a une crise majeure dont le gouvernement n'a pas pris la mesure"
--'--
--'--