Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Enfant de 8 ans convoqué : la police reconnaît une maladresse

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
SOPHIE RODIER - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Un élève de CE2 a été auditionné au commissariat pour avoir refusé de respecter la minute de silence après l'attentat à "Charlie Hebdo". Le père de l'enfant se défend de toute apologie du terrorisme.

Un élève de CE2 d'une école élémentaire de Nice (Alpes-Maritimes), âgé de 8 ans, a été entendu par un officier de police judiciaire. Ahmed a été auditionné, mercredi 28 janvier, au commissariat, avec son père, pour avoir refusé de respecter la minute de silence en solidarité après l'attentat de Charlie Hebdo du début janvier. "Je suis avec les terroristes, je ne suis pas Charlie", aurait lancé l'enfant le 8 janvier.

"Un entretien, une médiation aurait été plus opportune"

Mohamed, le père de l'enfant, se défend de toute apologie du terrorisme de la part de son enfant. Il déclare s'être entretenu avec le directeur de l'école. "Nous ne souhaitons pas la mort à des êtres humains", a-t-il dit devant le directeur de l'établissement. Ce dernier a porté plainte contre le père, selon la directrice adjointe de la sécurité publique des Alpes-Maritimes, Fabienne Lewandowski, parce qu'il se serait introduit dans l'établissement quelques jours plus tard et se serait montré menaçant.

Fabienne Lewandowski reconnaît une maladresse dans la convocation de l'enfant : "Un entretien, une médiation aurait été plus opportune." Le père de l'enfant a aussi porté plainte contre le directeur de l'école élémentaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.