Cet article date de plus de huit ans.

Un professeur marseillais se suicide la veille de la rentrée

Professeur en lycée, un homme de 55 ans a mis fin à ses jours dimanche, veille de la rentrée, laissant une lettre dans laquelle il s'en prend à "l'évolution du métier". Une cellule psychologique a été mise en place au sein de l'établissement dans lequel il enseignait. Ses collègues sont sous le choc. Le ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon a exprimé sa "très vive émotion".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La nouvelle a créé un véritable choc au sein du lycée Antonin Artaud, dans le XIIIe arrondissement de Marseille. Un homme de 55 ans, enseignant en série STI2D (Sciences et technologies industrielles et du développement durable), s'est suicidé dimanche, à son domicile.

Selon l'un de ses collègues, Alain Barlatier, "il a diffusé une lettre d'explication à toute la communauté éducative, faisant un lien évident entre son acte et son incompréhension face à l'évolution du métier ". Selon lui, la lettre est parvenue "dimanche après-midi ", trop tard pour réagir.

"Un métier d'exécution "

Dans la lettre envoyée, le professeur déplorait que "le métier d'enseignant évolue vers un métier d'exécution, alors que lui avait été recruté pour un métier de conception où il était maître de son travail ".

Les collègues de l'enseignant, qui ont repris le chemin du lycée ce lundi, et s'apprêtent à accueillir les élèves, sont très marqués par ce geste. Ils refusent de "reprendre le travail comme si de rien n'était " selon Alain Barlatier. Une cellule psychologique a été mise en place au sein de l'établissement.

Le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, a réagi par communiqué lundi soir, exprimant sa "très vive émotion ". Le ministre affirme qu'"il est plus que jamais impératif pour la Nation de redonner aux enseignants et aux personnels de l'Éducation nationale toute la considération et le soutien qu'ils méritent ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.