DIRECT. "Tu étais tellement engagée que l'école t'a engloutie" : une marche blanche à Pantin après le suicide d'une directrice d'école

Christine Renon, dont le corps a été retrouvé dans le hall de son établissement lundi 23 septembre au matin, avait envoyé une lettre à plusieurs directeurs d'école et à son syndicat.

La marche blanche pour Christine Renon, à Pantin, le 5 octobre 2019.
La marche blanche pour Christine Renon, à Pantin, le 5 octobre 2019. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Marcher pour ne pas oublier. Samedi 5 octobre, une marche blanche est organisée à Pantin (Seine-Saint-Denis), deux semaines après le suicide de la directrice d'école Christine Renon. Cette femme de 58 ans, dont le corps a été retrouvé dans le hall de son établissement lundi 23 septembre au matin, avait envoyé une lettre à plusieurs directeurs d'école et à son syndicat. "Ce recueillement sera une nouvelle occasion pour tous les collègues, parents et enfants de montrer que son geste ne restera pas vain et que son appel a été entendu", a indiqué le syndicat organisateur SNUipp-FSU.

Un premier rassemblement jeudi dernier. A Bobigny comme dans d'autres villes, des milliers d'enseignants se sont rassemblés jeudi, jour des obsèques de cette directrice d'école. Ce jour-là, près d'un quart des membres du personnel de l'académie de Créteil étaient en grève (24,16%). Au niveau national, 2,23% des enseignants ont suivi l'appel des syndicats à cesser le travail.

"Son geste est révélateur de la souffrance au travail." Face au drame, plusieurs directeurs et directrices d'école de Pantin dénoncent leurs conditions de travail, dans une tribune publiée jeudi 3 octobre sur franceinfo.fr. Surtout, ils rendent hommage à leur collègue.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ECOLE

20h00 : 20 heures ! L'heure du dîner, mais aussi du point sur l'actualité.

• Edouard Philippe annonce le lancement de deux missions pour détecter les éléments radicalisés dans les services de renseignement. Et maintient au passage sa confiance à son ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Le procureur antiterroriste Jean-François Ricard a donné quelques détails sur le déroulé de la tuerie de la préfecture, qui a coûté la vie à quatre personnes, et décrit une scène "d'une extrême violence".


Une marche blanche à la mémoire de Christine Renon, la directrice d'école de Pantin qui a mis fin à ses jours, a rassemblé des centaines de personnes à Pantin. Notre journaliste Yann Thompson a brossé son portrait.



Bonne nouvelle pour les Bleus. Après la victoire de l'Angleterre contre l'Argentine (39-10), le XV de France sera qualifié demain en cas de victoire, de match nul ou de défaite avec deux points de bonus. Bref, c'est presque fait !

18h54 : Bonjour Pierre. Dans l'enseignement primaire(maternel et élémentaire), il n'y a pas de culture du syndicalisme parce-que tout le monde se focalise sur l'enfant. C'est LA personne à défendre et les enseignants, comme le directeur, oublient, de façon systémique, leurs problèmes devant ceux, dramatiques, auxquels certains de leurs élèves sont déjà exposés. Sauf qu'une partie de la société, elle, profite bien de cette abnégation. Donc, les profs des écoles devraient se syndiquer pour que leur travail soit reconnu " face à " celui, souvent beaucoup plus consumériste, de beaucoup d'autres pôles professionnels. Paix à l'âme d'une collègue engagée jusqu'au bout de sa route.

18h54 : Dans les commentaires, @une prof des écoles nous apporte un éclairage sur le drame qui a frappé Christine Renon.

18h11 : 18 heures et des briquettes. Faisons le point sur l'actualité de ce samedi soir.

• Le procureur antiterroriste Jean-François Ricard a donné quelques détails sur le déroulé de la tuerie de la préfecture, qui a coûté la vie à quatre personnes, et décrit une scène "d'une extrême violence".

Dix jours après l'incendie de l'usine Lubrizol, la préfecture de Normandie affirme que les niveaux d'amiante "ne sont pas préoccupants".

Une marche blanche à la mémoire de Christine Renon, la directrice d'école de Pantin qui a mis fin à ses jours, a rassemblé des centaines de personnes à Pantin. Notre journaliste Yann Thompson a brossé son portrait.

Bonne nouvelle pour les Bleus. Après la victoire de l'Angleterre contre l'Argentine (39-10), le XV de France sera qualifié demain en cas de victoire, de match nul ou de défaite avec deux points de bonus. Bref, c'est presque fait !

15h55 : "Tu étais tellement engagée que l'école t'a engloutie". En fin de matinée, une marche blanche à la mémoire de Christine Renon était organisée à Pantin (Seine-Saint-Denis). Compte-rendu à lire ici.




(MAXPPP)

14h06 : Il est 14 heures, voici le point sur l'actualité :

• Menée jusqu'ici par le parquet de Paris, l'enquête sur l'attaque de la préfecture a été confiée hier au parquet antiterroriste. Un changement justifié par les indices qui s'accumulent sur un possible mobile terroriste islamiste. Nous les avons listés dans cet article.

• Une marche blanche était organisée ce matin en hommage à Christine Renon, la directrice d'une maternelle qui s'est suicidée en dénonçant ses conditions de travail. Notre journaliste Yann Thompson dresse son portrait dans cet article.

• Un centre commercial de Paris est occupé depuis ce matin par des militants écologistes et des gilets jaunes. Ils dénoncent l'impact de la consommation de masse sur le climat.


• Bonne nouvelle pour les Bleus. Après la victoire de l'Angleterre contre l'Argentine (39-10), le XV de France sera qualifié demain en cas de victoire, de match nul ou de défaite avec deux points de bonus. Bref, c'est presque fait !

13h53 : Pour terminer son reportage à la marche blanche de Pantin, notre journaliste Yann Thompson a interrogé une mère d'élève.

13h12 : Parents, syndicats... Les prises de parole s'enchaînent à Pantin pour la marche blanche à la mémoire de Christine Renon. Notre journaliste Yann Thompson est toujours sur place.

12h40 : Moment d'émotion devant l'école de Christine Renon, avec cette minute d'applaudissement à la mémoire de la directrice d'école qui s'est suicidée.

12h37 : Voici les contenus qu'il ne fallait pas manquer ce matin sur notre site :

Ce portrait de Christine Renon, la directrice d'école qui s'est suicidée en dénonçant ses conditions de travail, par Yann Thompson.

Cette visite guidée de l'appartement du sulfureux Jeffrey Epstein, par la cellule Investigation de Radio France.

Ce quiz "boite de chocolat" sur les 25 ans de Forrest Gump, préparé par Benoît Jourdain.

12h27 : La marche blanche à la mémoire de Christine Renon, la directrice d'école qui s'est suicidée à Pantin, a débuté, signale notre journaliste Yann Thompson.

12h05 : Il est midi, voici le point sur l'actualité.

• Menée jusqu'ici par le parquet de Paris, l'enquête sur l'attaque de la préfecture a été confiée hier au parquet antiterroriste. Un changement justifié par les indices qui s'accumulent sur un possible mobile terroriste. Nous les avons listés dans cet article.

• Une marche blanche est organisée ce matin en hommage à Christine Renon, la directrice d'une maternelle qui s'est suicidée en dénonçant ses conditions de travail. Notre journaliste Yann Thompson dresse son portrait dans cet article.

• Lubrizol va participer à la réparation des conséquences de l'incendie pour les habitants et les agriculteurs. C'est ce qu'a annoncé l'entreprise hier soir. Les détails dans cet article.


• Bonne nouvelle pour les Bleus. Après la victoire de l'Angleterre contre l'Argentine (39-10), le XV de France sera qualifié demain en cas de victoire, de match nul ou de défaite avec deux points de bonus. Bref, c'est presque fait !

11h50 : Des élus sont présents à la marche blanche à la mémoire de Christine Renon, signale notre journaliste sur place.

11h14 : Notre journaliste Yann Thompson est arrivé à Pantin, où doit se dérouler la marche blanche à la mémoire de Christine Renon. Si vous ne l'avez pas encore fait, vous pouvez lire le portrait qu'il consacre à cette directrice d'école qui s'est suicidée.

10h06 : "Elle allait au-delà de ses missions, comme beaucoup de collègues."

Cette ancienne collègue de Christine Renon connaissait la surcharge de travail de la directrice, mais elle n'avait rien remarqué récemment. "C'est peut-être ça qui est malheureux : on s'était habitués à sa situation", souligne-t-elle.

09h34 : Qui était Christine Renon ? Pour le savoir, j'ai interrogé plusieurs proches, collègues et parents d'élèves. Encore stupéfaits face à la mort de cette directrice, ils décrivent une femme passionnée, généreuse et énergique. Voici le portrait que je lui consacre.

09h34 : C'est un visage qui paraît sorti d'une BD. Celui de Christine Renon, dessiné par une de ses amies. Ce macaron sera porté à la boutonnière des proches de cette directrice d'école, qui s'est suicidée dans son école il y a deux semaines, lors d'une marche blanche en sa mémoire, ce matin, à Pantin (Seine-Saint-Denis).