Service national universel : la première session s'achève

Une première session du Service national universel s'est achevée vendredi 28 juin, avec 2 000 jeunes âgés de 15 à 16 ans.

FRANCE 2

Un moment intense, une séparation douloureuse après deux semaines de vie commune. Le tout premier jour, les caméras du 13 Heures avaient suivi Morgane Macé, fille de militaire, pas découragée par le confort spartiate. Du sport, de la découverte du patrimoine, de l'éducation civique. Un programme chargé pour les 120 jeunes venus de la France entière. "C'est incroyable de se retrouver avec 120 personnes, des gens qui ne sont pas de notre département et créer des amitiés comme ça. On est arrivé, on ne se parlait pas beaucoup et au final, on repart et on pleure", s'étonne la volontaire.

Des amitiés et des vocations

De l'émotion et des vocations pour l'uniforme. Le chef de bande est conquis par la rigueur de l'armée. "J'aime aussi les cadres stricts du coup le militaire, c'est quelque chose où je me retrouve, c'est quelque chose où je pense que je pourrais me plaire", raconte le jeune volontaire Brice Esteve. L'objectif du gouvernement : mobiliser 40 000 jeunes pour le Service national universel, l'année prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gabriel Attal (avec la cravate au centre) et des jeunes portant l\'uniforme du Service national universel, le 18 avril 2019, à Paris.
Gabriel Attal (avec la cravate au centre) et des jeunes portant l'uniforme du Service national universel, le 18 avril 2019, à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)