Sausset-les-pins : Cantine, l'économie derrière un repas

Le vendredi 6 Décembre 2013, les élèves de 3ème DP3 du collège Pierre Matraja, sont allés en reportage dans une cantine de Sausset-les-pins. Un lieu qui fait  partie des prérogatives du maire. Alors, comment ça marche, une cantine ?

(collège Pierre Matraja)

Nous avons été reçus par Eric Fournier, chef de cuisine depuis 12 ans et Yveline Février, chef du service restaurant scolaire depuis 7 ans qui gèrent la cantine des deux établissements scolaires de la commune (Jules Ferry, Victor Hugo),  le Foyer et le portage à domicile pour les personnes âgées. 
Nous avons été accueillis dans un réfectoire aux couleurs de Noël, pendant le deuxième service du groupe scolaire Jules Ferry.

De vrais repas équilibrés !
Eric Fournier nous explique que la cuisine de la commune prépare environ 500 repas par jour pour des personnes âgées (portage et foyer) et pour des enfants de trois à dix ans environ.
Les menus sont préparés en fonction des saisons puis contrôlés par une diététicienne une fois par mois, en tenant compte des PAI (Projet d'accueil Individualisé), liés à des allergies.
A Sausset-les-pins, les aliments arrivent en général frais ou sous vide, les fournisseurs sont autant que possible locaux et les chefs Eric Fournier et Yveline Février transforment ces aliments en délicieux repas pour tous.

Gaspille ou gaspille pas ?  
Les déchets et les aliments non utilisés sont jetés à chaque fin de repas, tout est mis dans la même poubelle. La quantité de nourriture gaspillée varie en fonction du menu proposé.
Le service de restauration doit respecter les règles d'hygiène européennes qui sont très strictes. Il est contrôlé une fois par an par le service vétérinaire. La cuisine est très propre malgré son âge. Il n'y a pas trop de contraintes par rapport à la gestion de l'eau, mais le gaspillage est évité...

Et la mairie dans tout ça !
Elle a fait le choix de garder un service de cantine qui fabrique des plats sur place. Lors  du service une vingtaine de personnes s'occupent des juniors et des seniors.
La mairie valide les menus et le budget, le coût moyen d'un repas varie entre 2 et 3 euros. Pour les jours de " fête ", un budget exceptionnel leur est confié.
Le CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) aide les familles en difficulté.
Le maire a tellement confiance en son service de restauration, qu'il leur confie l'organisation du repas des anciens au mois de Mars.

Anthéa B. Saliha B. Marina B. Dorian D. Tanguy D.  Florian G. Salomé L. Liam L. Bastien M. Tom M. Indy-Allan S. Lucas T. Quentin V. Justine W.