Rythmes scolaires : le Conseil de Paris vote l'application de la réforme en 2013

Ce vote sans surprise met fin à plusieurs mois de discussions et de contestations dans la capitale sur le retour de la semaine de quatre jours et demi.

Des élèves d\'une classe de CM2 passent leur test d\'\"évaluation nationale\", le 18 janvier 2011 dans une école de la région parisienne.
Des élèves d'une classe de CM2 passent leur test d'"évaluation nationale", le 18 janvier 2011 dans une école de la région parisienne. (BORIS HORVAT / AFP)

Un vote sans surprise qui met fin à plusieurs mois de discussions et de contestations. Le Conseil de Paris a adopté, lundi 25 mars, l'application de la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013. Il y a une semaine, le maire de Paris, Bertrand Delanoë (PS), avait annoncé le retour de la semaine de quatre jours et demi. Le vœu qu'il soumettait, ce lundi, aux élus parisiens a été adopté par 94 voix pour, face à 69 voix contre.

A Paris, la réforme prévoit que les cours se terminent plus tôt les mardis et vendredis, avec des activités périscolaires gratuites de 15 heures à 16h30. La demi-journée de classe supplémentaire aura lieu le mercredi matin.

Une réforme pas encore complètement financée

Comme il l'avait décidé il y a une semaine, après de vifs débats en son sein, le groupe EE-LV a apporté son soutien à l'exécutif. Comme prévu, l'UMP, l'UDI et le Front de gauche ont voté contre. Deux élus du groupe communiste, Jean Vuillermoz et Pierre Mansat, adjoints au maire de Paris, ont approuvé le texte.

Interrogé sur le financement de la réforme, Bertrand Delanoë a souligné qu'elle coûterait de "40 à 50 millions d'euros en année pleine", dont 16 millions proviendront de la Caisse d'allocations familiales et 6,5 millions de l'Etat. Il a cependant souligné qu'il restait "à trouver 20 millions d'euros sur un budget de 8 milliards d'euros". "Il y a des chances que j'y arrive", a-t-il conclu.