Jour de ménage ou jour de travaux : les deux arrêtés pris pour fermer l'école le mercredi

Deux mairies opposées à la réforme des rythmes scolaires ont justifié par arrêté la fermeture des écoles. 

Le maire d\'Yerres (Essonne), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), lors d\'une manifestation contre la réforme des rythmes scolaires, à Evry, le 3 septembre 2014. 
Le maire d'Yerres (Essonne), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), lors d'une manifestation contre la réforme des rythmes scolaires, à Evry, le 3 septembre 2014.  (PATRICK KOVARIK / AFP)

La réforme des rythmes scolaires ne passe pas dans toutes les communes. Mercredi 3 septembre, élèves et parents ont trouvé porte close dans quelques écoles, notamment dans l'Essonne et dans la Loire.

En fait, en juin, ces municipalités avaient pris des délibérations pour maintenir une semaine scolaire sur quatre journées. Mais la justice administrative, saisie par les préfets des départements concernés, a suspendu toutes les délibérations, jugées illégales.

Alors, pour la semaine de la rentrée, certaines mairies ont changé leur fusil d'épaule. Deux d'entre elles ont notamment pris des arrêtés pour fermer les écoles publiques le mercredi.

A Yerres, chez Dupont-Aignant, c'est jour de ménage

Dans son fief de Yerres (Essonne), le député-maire Nicolas Dupont-Aignan a fait cadenasser les portes des écoles publiques. Des policiers gardaient l'entrée.

 

Le président de Debout La République (DLR) justifie son opposition à la réforme notamment par la difficulté de trouver des animateurs pour encadrer les activités périscolaires et son souci de ne pas augmenter les impôts locaux.

Mais c'est pour un motif plus trivial qu'il a fait poser les cadenas. Il invoque des besoins de "nettoyage" des locaux. Dans cet arrêté signé lundi, il explique qu'il convient "d'interdire l'accès à l'intérieur des écoles maternelles et élémentaires de la commune durant les heures de réalisation des travaux et tâches d'entretien, maintenance et nettoyage, aux personnes autres que les agents qui en sont en charge". Ces travaux nécessitent "une journée hebdomadaire complète", le mercredi, poursuit-il.

A Montgeron, il faut faire des travaux

A Montgeron (Essonne) aussi, élèves et parents ont trouvé porte close. La mairie a carrément fait changer les serrures pendant la nuit, selon Le Figaro et un journaliste de Radio France. Les enseignants n'avaient pas de nouveau jeu de clé.

 

Pour s'assurer que l'école restera bien fermée toute l'année le mercredi, le maire invoque des travaux de 8 heures à 16 heures, selon un journaliste sur Twitter.