Cet article date de plus de sept ans.

Réseaux d'éducation prioritaire : découvrez la liste des établissements

La ministre de l'Education a présenté ce mercredi la nouvelle carte de l'éducation prioritaire avec les 1.082 réseaux "gagnants". Elle sera applicable en septembre 2015. Selon Najat Vallaud-Belkacem, l'ancienne carte s'appuyait sur des critères datant parfois de 1981, alors que la situation de certains quartiers s'était parfois améliorée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Vallaud-Belkacem a présenté la nouvelle carte de l'éducation prioritaire © REUTERS | Philippe Wojazer)

La carte de l’éducation prioritaire a été revue et corrigée par la ministre de l’Education nationale et présentée ce mercredi. Afin de réduire les inégalités sociales, Najat Vallaud-Belkacem a gardé le même nombre de réseaux mais en modifiant la géographie. A la rentrée 2015, 1.082 collèges avec les écoles de leur secteur seront toujours concernés. En revanche, la localisation va changer.

Moins de moyens pour certains, un gain pour d'autres

Au total, 732 bassins scolaires vont recevoir le label REP, autrement dit Réseaux d’éducation prioritaire. 350 autres secteurs sont désignés en REP + et il est ainsi prévu un accompagnement renforcé pour les élèves qui connaissent le plus de difficultés. Il ne sera plus question des ZEP, des Zones d'éducation prioritaire.

A LIRE AUSSI ►►►Des ZEP au REP, l'évolution de l'éducation prioritaire

Selon la ministre, l'ancienne carte continuait à s'appuyer sur des critères datant parfois de 1981, alors que la situation de certains quartiers s'était parfois améliorée.

"Il y a plus de mixité sociale chez eux, donc c'est normal qu'ils sortent pour laisser la place à d'autres qui ont vu leur situation s'aggraver et à qui on a fait une injustice en ne les traitant pas dans l'éducation prioritaire."

Une carte à peine dessinée, déjà contestée

La nouvelle carte a déjà fâché des parents d'élèves qui redoutent des classes plus chargées dans des établissements sortis des REP. La refonte a aussi contrarié des enseignants, qui bénéficiaient d'avantages, en travaillant dans des écoles ou collèges sensibles aujourd'hui mais qui ne le seront plus demain. La ministre a promis que l 'indemnité annuelle de 1.156 euros serait maintenue pendant trois ans, quoi qu'il arrive. 

A DECOUVRIR ►►►La nouvelle carte des établissements prioritaires

 (La carte des REP et des REP+ © Ministère de l'Education)
 

x

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.