Éducation nationale : 1 800 postes supprimés, les syndicats s'inquiètent

L'annonce de Jean-Michel Blanquer inquiète les syndicats qui craignent que les effectifs par classe restent élevés.  

FRANCE 2

L'éducation nationale ne sera donc pas épargnée. Jean-Michel Blanquer a annoncé que 1 800 postes seront supprimés l'an prochain dans le secondaire, dans les collèges et les lycées. "Une partie de ses postes de correspondent pas à des postes devant élèves. Les taux d'encadrement ne vont pas se dégrader dans le second degré, puisque notamment nous injectons plus d'heures supplémentaires dans le système", explique le ministre de l'Éducation nationale.

Un secondaire sacrifié ?

Concrètement, il y aura au moins 400 postes administratifs supprimés et des augmentations de salaire pour les professeurs débutants, jusqu'à 1 000 euros sur une année. Mais le compte n'y est pas pour les syndicats. "Aujourd'hui, la majorité des collègues en lycée ont plus de 30 élèves par classe", relève Xavier Marand, du Syndicat national des enseignants du second degré.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sept professeurs des écoles ont porté plainte.
Sept professeurs des écoles ont porté plainte. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)