Éducation : les enseignants dans la rue

Les enseignants et les parents d'élèves ont été nombreux à manifester contre les réformes du ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, ce samedi 30 mars.

FRANCE 3

Le projet de loi s'appelle "école de la confiance", mais il suscite un peu partout en France la défiance du monde enseignant. Dans les rues de Nantes (Loire-Atlantique), les enseignants dénoncent avant tout la possibilité de regrouper les collèges et les écoles du même secteur géographique. L'objectif : une gestion centralisée avec un seul établissement pour les élèves de 3 à 16 ans. Autre point qui inquiète les professeurs et les parents d'élèves : l'école obligatoire à partir de 3 ans, soit 26 000 enfants supplémentaires à partir de la rentrée prochaine.

Une nouvelle journée d'action le 4 avril

L'article 1 de la loi qui mentionne un devoir d'exemplarité fait craindre aux enseignants de ne plus pouvoir s'exprimer librement. "Il y a l'article 1 qui pose le problème du devoir de réserve qui n'existe pas chez les fonctionnaires et les enseignants, et qui va tenter de limiter la liberté d'expression des personnels", explique Alain Briglia, secrétaire national du SNEP-FSU. Les syndicats appellent à une nouvelle journée d'action le 4 avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation contre la réforme de l\'école du ministre de l\'Education, Jean-Michel Blanquer, à Paris, le 27 mars 2019.
Manifestation contre la réforme de l'école du ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, à Paris, le 27 mars 2019. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)