DIRECT. Manif pour tous : la bataille des chiffres reprend

La préfecture de police a annoncé 80 000 personnes rassemblées à Paris. Les organisateurs évoquent eux une vague "rose et bleue" et parlent de 500 000 manifestants dans la capitale.

Des soutiens de la Manif pour tous défilent à Paris contre la \"familiphobie\" du gouvernement, le 2 février 2014.
Des soutiens de la Manif pour tous défilent à Paris contre la "familiphobie" du gouvernement, le 2 février 2014. (MARTIN BUREAU / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La Manif pour tous, saison 2. Le collectif est redescendu dans la rue dimanche 2 février, dans la capitale et à Lyon. Après avoir défilé contre le mariage pour tous, le mouvement a élargi ses revendications pour continuer de peser dans le débat. 

Les chiffres divergent. Selon la police, 80 000 personnes se sont rassemblées à Paris à l'initiative de la Manif pour tous, contre 500 000 d'après les organisateurs. Entre 20 000 et 40 000 personnes étaient également présentes au deuxième défilé à Lyon.

Dans le viseur des manifestants, le futur projet de loi sur la famille. Après s'être mobilisés contre le mariage homosexuel, les partisans de la Manif pour tous ont un nouveau combat : l'ouverture redoutée de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et la gestation pour autrui (GPA). Le futur projet de loi sur la famille ne prévoit pourtant aucun de ces projets. Mais la mobilisation vise à "avertir le gouvernement le plus tôt possible de notre refus de l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et de la GPA car tout enfant a besoin d'un père et d'une mère", a expliqué Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous.

Défendre la famille traditionnelle contre la "familiphobie". Les dizaines de milliers de partisans de la Manif pour tous attendus dans les cortèges sont notamment remontés contre une supposée "théorie du genre" et veulent défendre leur vision de la famille traditionnelle contre la "familiphobie" du gouvernement. Ils réclament le retrait "immédiat" del' ABCD de l'égalité en test dans 10 académies et qui vise les jeunes de 3 à 15 ans.

Manuel Valls ne tolérera aucun débordement. Une semaine après la forte mobilisation contre le gouvernement, baptisée "Jour de Colère", et les débordements qui ont suivi - 19 policiers blessés, 226 gardes à vue - , le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a prévenu samedi qu'il ne tolérerait "aucun débordement" de la part des manifestants. 

 Douze interpellations en marge du cortège. Des militants du mouvement étudiant d'extrême droite GUD ont été arrêtés dimanche alors qu'ils s'apprêtaient à rejoindre le défile parisien. "Il y avait des craintes qu'ils viennent troubler" la manifestation, a précisé un porte-parole de la préfecture de Police.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MANIFPOURTOUS

20h49 :  "Vous êtes en train de déstructurer la civilisation. Nous irons jusqu'au bout parce qu'il s'agit de l'avenir de nos enfants, jusqu'à ce que le gouvernement abandonne toutes ces décisions qui petit à petit sont en train de détruire la civilisation française."Sur BFM-TV, Christine Boutin a violemment attaqué Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris, qui se trouvait sur le même plateau.

20h27 :  Sur France Info, la ministre de la Famille Dominique Bertinotti estime que la Manif pour tous a "voulu rejouer le match du mariage pour tous. Les manifestants sont l'expression d'une partie de cette France traditionaliste qui a voulu mobiliser sur la désinformation, les peurs, les rumeurs."

20h07 : Il est 20 heures bien tassées. L'heure du point sur l'actu.  L'acteur américain Philip Seymour Hoffman a été retrouvé mort dans son appartement new-yorkais. L'acteur, consacré par un oscar pour Truman Capote et qu'on a vu récemment dans Hunger Games, avait 46 ans. 

Entre 80 000 et 500 000 personnes, selon les estimations, ont défilé à Paris pour le grand retour de la Manif pour tous. Invité de l'émission C Politique, Claude Bartolone a refusé l'amalgame entre ces manifestants et "les fachos" du Jour de colère, la semaine passée.

• La Bretagne panse ses plaies après les vagues de 8 mètres qui ont déferlé sur ses côtes hier soir.

Sale journée pour Lille et Lyon. Les Dogues ont été surpris à Nice (0-1) et piétinent depuis le début de l'année. Les Gones se sont cassés les dents sur Rennes (0-2), brisant leur belle dynamique.

18h47 :  L'archevêque de Lyon, Mgr Barbarin, a défilé dans le cortège de la Manif pour tous à Lyon : "il y a beaucoup de gens qui viennent et qui disent: 'pour un enfant, c'est toujours mieux s'il a son papa et sa maman'. Beaucoup de circonstances de la vie font que ce n'est pas possible. Mais ce n'est pas à la loi d'instituer un système où un enfant n'aura pas de papa par exemple."

18h38 :  "Cette manifestation-là, elle correspond à un débat qui existe dans la société depuis longtemps". Invité de l'émission "C Politique" sur France 5, Claude Bartolone juge légitime le défilé de la Manif pour tous organisé aujourd'hui à Paris et Lyon.


(FRANCE 5)

18h37 :  Retour en images sur les défilés de la Manif pour tous à Paris et Lyon dans notre diaporama
(ERIC FEFERBERG / AFP)

18h20 :  Interrogée par 20minutes.fr, Brune, une étudiante venue de Nantes manifester, affirme qu'"il ne faut pas laisser croire au gouvernement qu'il a gagné. On reviendra autant de fois qu'il faudra."

18h12 :  "Il n'y a pas de majorité à l'Assemblée nationale pour la gestation pour autrui, c'est complètement exclu", rappelle Claude Bartolone dans C Politique. "Ça n'a pas été dit dans la loi et ça ne le sera pas."

18h10 :  Dans l'émission C Politique, Claude Bartolone fait un distingo entre les cortèges d'aujourd'hui - "un débat de société qu'on ne peut pas rejeter d'un revers de main"- et le Jour de colère de la semaine passée - "des fachos".Rappel : l'émission est à suivre en direct sur notre page dédiée.

18h05 : 18 heures ! La nuit tombe, le point sur l'actu tombe.  Entre 80 000 et 500 000 manifestants ont participé au défilé parisien, selon la préfecture et les organisateurs. "Un succès", pour la cheffe de file de la Manif pour tous, Ludivine de la Rochère. Les organisateurs ont appelé à une dispersion dans le calme, sans incident.

L'auteur de la mythique BD Calvin et Hobbes, l'Américain Bill Watterson, a été sacré grand prix du festival d'Angoulême

La Bretagne panse ses plaies après les vagues de 8 mètres qui ont déferlé sur ses côtes hier soir.

Rien ne va plus à Lille. L'équipe qui avait impressionné en 2013 traverse 2014 comme un fantôme, avec une nouvelle défaite à Nice. Sale journée pour les gros, car Lyon est en train de perdre à Rennes (0-1). Ce soir, OM-Toulouse.

17h57 : @anonyme  Cet écart de 1 à 6 n'est pas si exceptionnel. Le 1er décembre dernier, la manifestation de Jean-Luc Mélenchon pour une "révolution fiscale" rassemblait 7 000 personnes pour la police, 100 000 d'après les organisateurs, soit un écart de 1 à 14. En octobre 2010, la 5e journée de manifestation contre la réforme des retraites mobilisait 825 000 personnes d'après la police, 3 millions d'après les syndicats, soit 2,3 millions de personnes d'écart. 

17h57 :  Pouvez vous nous expliquer d'où vient cette différence entre les estimations de la police et des organisateurs de la manif ?Habituellement la différence est généralement du double mais là on est à plus de six fois plus selon les organisateurs !!! Est-ce la préfecture qui minimise, les organisateurs qui exagèrent ou un peu des deux ?Merci pour vos lumières ;)

17h47 :  Un des leaders de la Manif pour tous a pris la parole au micro pour demander aux manifestants de se disperser dans le calme, rapporte LePoint.fr : "La manifestation est maintenant terminée. Par pitié, ne donnez pas raison au ministre de l'Intérieur et laissez cette belle image de la place Denfert-Rochereau hanter les journaux télévisés."

17h39 :  Le député UMP de la Manche, Philippe Gosselin, était présent dans le cortège parisien, contrairement à nombre des pontes de son parti, refroidis par les débordements du Jour de colère, la semaine passée. "Il s'agit d'une stratégie du gouvernement, explique-t-il sur RTL. Assimiler ceux qui vont manifester à d'affreux extrémistes, frontistes, royalistes…La ficelle est un petit peu grosse."

17h33 :  Le premier secrétaire du PS Harlem Désir dénonce "les manipulations et les mensonges sur lesquels une frange réactionnaire essaie de cimenter une opposition à la politique du gouvernement, avec le soutien irresponsable de plusieurs parlementaires de l'UMP".

17h22 :  D'après la police, il avait 80 000 participants à la Manif pour tous parisienne, contre 500 000 d'après les organisateurs. 

17h04 :  "Nous étions plus d'un demi million à Paris", se réjouissent les organisateurs de la Manif pour tous, évoquant une "vague rose et bleue". La préfecture de police de Paris n'est pas encore en mesure d'avancer un chiffrage pour la manifestation dans la capitale.

16h51 :  Julien Dray et d'autres cadres du PS appellent à une contre-manifestation face à la Manif pour tous. "Il est nécessaire désormais qu'une réaction se mette en place, une réaction à la réaction", déclare l'ancien député de l'Essonne sur Radio J. Ce dernier fustige aussi la "léthargie" de la gauche sur ces questions.

16h44 :  "Pour la famille et l'enfant. On ne lâche rien !". Des milliers de partisans de la Manif pour tous défendant leur vision de la famille traditionnelle contre ce qu'ils perçoivent comme de la "familiphobie" du gouvernement, défilent cet après-midi à Paris. Voici les images.


(REUTERS)

16h41 :  Les organisateurs du défilé parisien annoncent 500 000 manifestants dans les rues de Paris, d'après le site du Point.

16h41 : @anonyme  Le site du Point a compté 250 000 personnes. La présidente du mouvement, Ludivine de la Rochère, parle du "mobilisation considérable".

16h39 :  Bonjour. Pourquoi n'y a-t-il pas de chiffre pour la manif à Paris ??

16h37 :  La Manif pour tous lyonnaise qui a rassemblé entre 20 et 40 000 personnes cet après-midi fait aussi preuve de créativité sur Youtube. La preuve avec cet improbable remix de "La salsa du démon" intitulé "La salsa du Peillon". Attention aux oreilles : 

16h18 :  20 000 personnes étaient présents dans le cortège de Lyon d'après la police, 40 000 selon les organisateurs.

16h02 : L'essentiel de l'actu de ce dimanche :   "Pour la famille et l'enfant. On ne lâche rien ! Jamais !" Des milliers de partisans de la Manif pour tous défendant leur vision de la famille traditionnelle contre la "familiphobie" du gouvernement, défilent actuellement à Paris et à Lyon.   Plus de 50 000 manifestants de l'opposition sont rassemblés dans le centre de Kiev, occupé par les contestataires depuis le début de la plus grave crise de l'Ukraine indépendante. L'opposition ukrainienne réclame une médiation internationale dans ses pourparlers avec le pouvoir et demande une aide financière à l'Occident. 

 Un spectacle "dantesque" sur l'île de Sein, des baies vitrées qui explosent sous l'effet de vagues géantes à Douarnenez et à Roscoff : la grande marée d'hier soir, associée à une forte houle, a provoqué des dégâts matériels sur la façade atlantique, notamment dans le Finistère, sans toutefois faire de blessés. 

15h49 :   Des dizaines de milliers de partisans de la Manif pour tous, remontés contre une supposée "théorie du genre" et défendant leur vision de la famille traditionnelle contre la "familiphobie" du gouvernement, défilent actuellement dans les cortèges, à Paris et à Lyon. Sur Twitter, des journalistes font part des motivations des manifestants. 

15h32 :  L'heure est au comptage... et au comptes dans le défilé de la Manif pour tous à Paris, comme le montre un journaliste sur Twitter. Les organisateurs comptent leurs manifestants et ils les sollicitent afin qu'ils fassent des dons pour la Manif pour tous. 

15h04 :  Voici quelques photos du défilé parisien de la Manif pour tous qui lutte pour défendre sa vision de la famille traditionnelle et contre la"familiphobie" du gouvernement.  



(ERIC FEFERBERG / MARTIN BUREAU / AFP)

14h54 :  "Hollande ta loi, on n'en veut pas!", "Peillon démission!", "Pour la famille et l'enfant. On ne lâche rien ! Jamais !" : ce sont quelques uns des slogans que l'on peut entendre dans le cortège de la Manif pour tous à Paris qui défile pour défendre sa vision de la famille traditionnelle et contre la "familiphobie" du gouvernement. 
 Au cœur des revendications : l'enseignement d'une prétendue "théorie du genre" dans les écoles, dont les manifestants ne veulent pas. 

14h36 : "Nous sommes rassemblés pour défendre la famille, contre le gender et contre la déstructuration de la société."

 L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy explique sur BFM TV le sens de sa participation à la Manif pour actuellement à Paris : "J'en ai ras-le-bol de ce gouvernement, des impôts et des mensonges sur le chômage", dit-elle. 

14h10 :  Henri Guaino, Marion Maréchal-Le Pen... Plusieurs élus UMP et FN sont venus apporter leur soutien à la Manif pour tous qui défilent actuellement dans les rues de Paris, comme le montrent ces photos publiées par des journalistes qui suivent le cortège, ainsi que la Manif pour tous elle-même. 

14h05 : L'actu de ce dimanche après-midi en quatre points :   "Pour la famille et l'enfant. On ne lâche rien ! Jamais !" Des milliers de partisans de la Manif pour tous défendant leur vision de la famille traditionnelle contre la "familiphobie" du gouvernement, défilent actuellement à Paris.   Un spectacle "dantesque" sur l'île de Sein, des baies vitrées qui explosent sous l'effet de vagues géantes à Douarnenez et à Roscoff : la grande marée d'hier soir, associée à une forte houle, a provoqué des dégâts matériels sur la façade atlantique, notamment dans le Finistère, sans toutefois faire de blessés. 


 Plus de 50 000 manifestants de l'opposition sont rassemblés dans le centre de Kiev, occupé par les contestataires depuis le début de la plus grave crise de l'Ukraine indépendante

La France réussit son entrée dans le Tournoi des six nations. Une victoire 26-24 contre l'Angleterre, qui tient du miracle, mais qui fait beaucoup de bien après une année 2013 catastrophique. 

13h55 :   Contre une supposée "théorie du genre", contre la "familiphobie" du gouvernement et pour leur vision de la famille traditionnelle, des dizaines de milliers de manifestants défilent à Paris. Un journaliste présent sur place rapporte sur Twitter que des militants du GUD, une organisation étudiante française d'extrême droite, ont été interpellés. 

13h35 :  La Manif pour tous s'est mise en marche sur la place de l'Ecole militaire, à Paris, où sont attendus des dizaines de milliers de manifestants. Le journaliste d'AFP qui suit le rassemblement témoigne de la volonté de la responsable de la Manif pour tous de ne pas être amalgamée au Jour de colère de dimanche dernier

12h53 : Les partisans de la Manif pour tous, remontés contre une supposée "théorie du genre" et défendant leur vision de la famille traditionnelle contre la "familiphobie" du gouvernement, commencent à se rassembler à Paris. Sur Twitter, des journalistes publient des photos des manifestants et de leurs slogans. 

12h46 : "La majorité pratique la politique de la provocation, cherche à attiser toutes les divisions, à réveiller les plus vieilles fractures de la société français."

Interrogé sur les rassemblements de la Manif pour tous, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy estime que la majorité essaye de "faire émerger à droite une espèce de Tea Party à la française".  Il cite, à titre d'exemple d'une volonté de la majorité de diviser, l'amendement supprimant la notion "d'état de détresse" des femmes recourant à l'interruption volontaire de grossesse.

12h15 : Manuel Valls n'est pas le seul membre du gouvernement à pointer la radicalisation des manifestants issus du Jour de colère ou même de la Manif pour tous. Le ministre de l'Intérieur dénonce dans Le Journal du dimanche l'apparition d'un "Tea party à la française" et il estime qu'il y a "une fronde des antisémites, des racistes, des homophobes... Tout simplement des anti-républicains". 

Sur Twitter, Michèle Delaunay, la ministre déléguée aux Personnes âgées lui emboîte le pas et cible les "dieudonnistes, lepénistes, intégristes". 

12h06 : Ce qu'il faut retenir de l'actu à la mi-journée : 

La Manif pour tous lance aujourd'hui à Paris et Lyon sa "saison 2". Après avoir défilé contre le mariage pour tous, le mouvement a élargi ses revendications pour continuer de peser dans le débat. Une mobilisation qui s'inscrit dans un mouvement large de contestation anti-Hollande.

 Un spectacle "dantesque" sur l'île de Sein, des baies vitrées qui explosent sous l'effet de vagues géantes à Douarnenez et à Roscoff : la grande marée d'hier soir, associée à une forte houle, a provoqué des dégâts matériels sur la façade atlantique, notamment dans le Finistère, sans toutefois faire de blessés. La France réussit son entrée dans le Tournoi des six nations. Une victoire 26-24 contre l'Angleterre, qui tient du miracle, mais qui fait beaucoup de bien après une année 2013 catastrophique.