Cet article date de plus de neuf ans.

Plus d'un quart des universités françaises sont en déficit

La nouvelle ministre de l'Enseignement supérieur entend "corriger" les réformes du précédent quinquennat, notamment la loi LRU d'autonomie des universités, mise en place il y a cinq ans. Depuis deux ans, 23 des 83 universités françaises sont en déficit.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Il s'agit de "corriger " les réformes du précédent quinquennat. Voilà en quels termes la ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso a annoncé le lancement d'Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche. Celles-ci se traduiront par une consultation entre juillet et septembre, des assises territoriales en octobre, nationales en novembre puis un rapport en décembre.

Le but du nouveau gouvernement est notamment de corriger la loi LRU sur l'autonomie des universités, en vigueur depuis cinq ans. La quasi-totalité des 83 universités françaises sont déjà passées à l'autonomie depuis. Mais 23 d'entre elles accusent un déficit pour la deuxième année consécutive. Parmi elles, l'université de Strasbourg, érigée en exemple par le précédent gouvernement, ou encore les grandes universités scientifiques parisiennes Pierre et Marie Curie ou Diderot. "On connaît les raisons : le transfert des compétences et de la masse salariale s'est fait dans les conditions insatisfaisantes, les nouvelles gouvernances ont été confrontées à des appels d'offres frénétiques ", explique Geneviève Fioraso.

Pour sortir les universités du rouge, la ministre évoque "des rééquilibrages à l'intérieur d'un budget, même s'il est contraint" ou de possibles mutualisations, par exemple de masters, au nombre de 3.000 actuellement. "Quand on voit les milliards d'euros depensés pour le crédit impôt recherche, qui partent dans la nature, oui il y a des rééquilibrages à faire ", confirme Emmanuel Zemmour, président du syndicat étudiant Unef. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.