VIDEO. "C'est inacceptable" : deux témoins racontent l'intervention musclée de la police à Nanterre

Franceinfo a demandé à deux témoins de raconter ce qu'il s'est passé à la fac de Nanterre, lundi.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Une intervention musclée qui a "choqué" les étudiants. Lundi 9 avril, des CRS ont délogé des jeunes qui occupaient l'université de Nanterre (Hauts-de-Seine), dans le cadre de la contestation contre la réforme de l'université. Sept personnes ont été interpellées.

Pour Sabine Fortino, enseignante-chercheuse dans cette faculté, "c'est inadmissible". "Je suis sur cette fac depuis dix-sept ans. Ce que j’ai vu [lundi], des enseignants cintrés par deux rangées de CRS pendant qu’ils évacuent les étudiants en les tapant, je ne l’ai jamais vu. Jamais", témoigne-t-elle.

"Je ne peux plus travailler"

Lucie Provini n'est pas du même avis. Etudiante en troisième année à Nanterre, elle se soucie de ses examens. "Si on me bloque ma bibliothèque universitaire, je ne peux plus travailler", explique-t-elle à franceinfo. Pour elle, les blocages ne font qu'"handicaper" les étudiants qui ne sont pas en accord avec le mouvement de contestation. "Pour moi, il y aurait beaucoup plus d’impact s’ils allaient manifester dans la rue, parce que ça n'empêcherait pas ceux qui veulent étudier de rester dans leur fac."

Des CRS interviennent à l\'université de Nanterre (Hauts-de-Seine), le 9 avril 2018.
Des CRS interviennent à l'université de Nanterre (Hauts-de-Seine), le 9 avril 2018. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)