Cet article date de plus de cinq ans.

Les lycéens bientôt mieux orientés pour choisir leurs futures études

Le gouvernement l'avait promis aux élèves de terminale. Désormais ils pourront s'inscrire en fac en ayant encore plus d'informations sur les débouchés des filières et leurs chances de réussite. Ils devront également mieux cibler leurs choix pour ne pas se retrouver dans une université qu'ils n'ont pas demandée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le site Admission Post Bac permet de s'inscrire à l'université ou dans une filière sélective © Maxppp)

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem tente de simplifier le système "Admission Post Bac" qui permet aux lycéens de s'inscrire à l'université. C'est souvent une source d'angoisse pour les lycéens. Dès la fin du mois de janvier, ils doivent commencer à s'inscrire sur ce site "Admission Post Bac" qui leur permet de s'inscrire à l'université ou dans une filière sélective. Un parcours du combattant qui dure plusieurs mois et au bout, des déceptions parfois pour ceux qui restent sur le carreau.

Mieux cibler sa filière

A partir de 2016, les élèves pourront avoir encore plus de détails sur les débouchés des filières, ils pourront connaître le taux moyen de réussite en licence en fonction du bac d'origine des élèves. L'idée est par exemple de dissuader des bacheliers littéraires ou économiques de s'inscrire en médecine. Il y aura également des informations sur les taux d'insertion professionnelle à l'issue de ces études ou même les salaires de certains métiers.

S'assurer une place pour la rentrée

Ensuite, les élèves devront encore mieux cibler les disciplines qu'ils préfèrent. S'ils veulent par exemple aller en priorité en droit, ils devront d'abord sélectionner plusieurs universités où le droit est proposé. Ils feront des choix groupés et s'ils hésitent entre plusieurs disciplines, ils pourront les classer. Enfin, s'ils demandent en priorité une filière sélective, comme une prépa ou un IUT, ils devront en plus rajouter dans leurs choix une université non sélective. Le but est de leur assurer au minimum une place dans une licence.

 

En août dernier, près de 15.000 bacheliers étaient sans affectation pour la rentrée. Ils étaient encore quelques centaines en septembre.

A LIRE AUSSI  ►►► Admission Post Bac : dernière ligne droite ! 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.