Les 4 Vérités : "J’ai donné plus de libertés aux acteurs de l'école", assure Jean-Michel Blanquer

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, est l'invité sur le plateau des 4 Vérités ce lundi 4 septembre.

Ce lundi 4 septembre sonne la fin des vacances pour quelque 13 millions d'élèves qui reprennent le chemin de l'école. En ce jour de rentrée scolaire, le ministre de l'Éducation nationale est invité sur le plateau des 4 Vérités. Il y a ce matin quelques mouvements de grève à l'annonce du gouvernement de dédoubler les classes de CP ou de la suppression des emplois aidés qui compliquent la rentrée dans certains établissements.

"Très peu de collèges et d'écoles seront touchés par ce type de problèmes", assure Jean-Michel Blanquer. Et d'ajouter : "Parler de colère pour le dédoublement des CP, c'est comme si vous disiez colère pour une victoire de l'équipe de France. C'est quand même une très bonne nouvelle".

"Je n'ai rien détricoté"

33 ministres de l'Éducation depuis 1958, moins de deux ans en moyenne par ministère, autant de réformes, de visions, de rentrées où on détricote ce qui a été fait les années précédentes. Est-ce que c'est ce qui explique parfois la résistance du monde éducatif à ces réformes ? "J'ai fait les choses différemment. (...) Je n'ai rien détricoté. Je ne fais aucune nouvelle loi, je n'ai pas changé les programmes. J'ai donné plus de libertés aux acteurs de l'école de choisir ce qu'ils veulent. Et d'ailleurs 80% des gens sont favorables à cela", estime Jean-Michel Blanquer.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l\'Education, quitte le palais de l\'Elysée, le 19 juillet 2017.
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education, quitte le palais de l'Elysée, le 19 juillet 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)