Handicap : 32 000 postes d’accompagnants des élèves en plus sur cinq ans

François Hollande a annoncé jeudi, à l’occasion de la Conférence nationale du handicap, la création de 32 000 postes d’accompagnants des élèves en situation de handicap sur les 5 prochaines années.

(Depuis 2012, l’école inclusive est une priorité du ministère de l’Éducation nationale. Ci-contre, l’école Paul Bert de Grenoble, qui intègre des enfants sourds et malentendants dans des classes traditionnelles et spécialisés. Illustration © Maxppp)

Dans les cinq prochaines années, 56.000 contrats aidés d'auxiliaires de vie scolaire (20h/sem), aujourd'hui limités dans le temps et précaires, seront progressivement transformés en 32.000 emplois d’accompagnants des élèves en situation de handicap (35h/sem), dont plus de 6.000 dès la rentrée 2016. Annonce faite par le chef de l'Etat lors de la quatrième Conférence nationale du handicap qui se tenait ce jeudi à Paris.

"C'est à l'école que tout se joue. C'est pourquoi au coeur de la Refondation de l'Ecole, il y a une école plus inclusive ", a souligné François Hollande. Quelque "280.000 enfants handicapés sont aujourd'hui scolarisés, c'est un tiers de plus qu'à la rentrée 2011" , a-t-il poursuivi avant de "saluer " notamment "les unités d'enseignement en maternelle pour les jeunes enfants autistes, qui ont fait la preuve de leur efficacité " (60 ont été créées depuis 2012, 50 autres sont prévues d'ici 2017).

"C'est une excellente nouvelle pour les personnes jusqu'alors embauchées en contrat aidé d'AVS auxquelles la perspective d’une sortie de la précarité de leur contrat est ainsi offerte. Une excellente nouvelle pour les élèves en situation de handicap dont l'accompagnement gagnera en professionnalité et en continuité. Une excellente nouvelle enfin pour les établissements scolaires et les équipes pédagogiques qui réclamaient à juste raison et de longue date de pouvoir compter sur la pérennité des personnels accompagnant les élèves en situation de handicap", a réagi dans un communiqué la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, qui se réjouit de cette ambition affirmée et assumée en faveur de l'école inclusive, ajoute le texte.

(©)